9 réalités du placement temporaire journalier

Article rédigé par : le 26 février 2016.

Vous traitez avec une agence de placement industrielle, un sous-traitant administratif ou une firme de recrutement TI pour la première fois? Voici 9 réalités du placement temporaire journalier.

agence

 

  1. Téléphone 24/7

Les premiers arrivés sur le téléphone auront le contrat. Les plus lents à réagir se retrouveront le bec à l’eau!

L’offre disponible il y a 20 minutes (…ou 3 minutes) pourrait ne plus être disponible!

 

telephone_recruteur

 

Sautez sur le téléphone. Réagissez dans la minute.

*Important : munissez-vous d’u­ne boîte vocale; regardez votre messagerie texte.

 

  1. Fiabilité et qualité

Présentez-vous à l’heure et obtenez des bons commentaires à votre sujet. Vous deviendrez ainsi un inconditionnel de l’agence en l’espace de 2 à 3 semaines seulement :

  • « appelle Harry, le nouveau – y’est solide! ».

Puis, un seul « no show » et soudain, vous n’êtes plus sur la liste d’appel.

Pas vraiment de principe d’ancienneté ici : les meilleurs l’emportent. Soyez parmi ceux-là et vous aurez des heures!

 

  1. Quelques jours à…toute une carrière!

L’employé « habitué » de l’agence (votre futur collègue), il est là depuis des années. À répondre aux cycles des différentes production, à se déplacer d’un lieu de travail à l’autre, à faire 4 jours cette semaine-là, 2 jours l’autre d’après puis 6 jours la semaine suivante, à se lever le dimanche matin sur un petit coup de téléphone du recruteur à 5h30, à aller dans des contrées éloignées parce qu’on l’a convaincu de prendre l’autobus vers Pointe-aux-Trembles.

 

bus

 

C’est toute la stabilité qu’il connait. Et c’est une bonne sécurité d’emploi il faut dire. Si vous êtes bon, il est probable que l’agence ait toujours des clients pour lesquels vous faire travailler.

 

  1. Avantages sociaux et SST

Peu du côté des avantages sociaux hélas. Généralement, pas de pension, d’assurances. Sinon, la possibilité de payer pour s’acheter un plan. Informez-vous au service de rémunération de votre employeur.

Vous êtes payé par la firme de placement, c’est elle qui est responsable de votre santé et sécurité au travail (SST). S’il y a irrégularité sur votre lieu de travail, parlez-en rapidement à l’agence et adressez immédiatement la situation au client de tout danger potentiel!

En cas d’incident, le client n’est pas responsable du dossier à la CSST. C’est l’agence. C’est elle qui devra débourser et enquêter sur les causes de l’incident.

*Important : soyez prudent. Jamais votre sécurité personnelle ne doit être mise en péril au profit des employés réguliers de l’entreprise!!! Puis, souscrivez à une assurance-invalidité personnelle si elle n’est pas fournie.

 

  1. Outils et équipement

Outils

 

Notez bien : l’agence est votre employeur, donc elle devrait débourser pour vos outils de travail et dépenses dans le cadre du travail.

S’ils vous emploient comme travailleur autonome, là c’est autre chose.

*Important : Vous avez déjà le matériel requis? C’est un atout! Vous serez classifié « opérationnel » tout de suite après l’entrevue! Vous pourriez même être appelé à aller sur le lieu de travail sur le champ.

 

  1. Temps supplémentaire

Au même titre que d’autres organisations, des agences voudront épargner sur le temps supplémentaire. Vos heures seront donc limitées à 40 la plupart du temps.

Le client de l’agence, lui non plus, ne veut payer du temps supplémentaire. S’il y en a, les employés de la compagnie auront évidemment droit de se saisir de ce temps supplémentaire avant le staff de l’agence (selon la convention collective, le cas échéant).

À moins que vous soyez la clé du fonctionnement des opérations, l’agence préfèrera faire appel à quelqu’un qui n’a pas encore complété sa semaine de travail.

C’est plus juste pour les autres!

 

  1. Temps partiel

Vous voulez faire quelques heures par semaine seulement? L’agence vous permettra cette flexibilité d’horaire que peu d’employeurs offrent. C’est un immense avantage.

Libérez réellement les disponibilités que vous leur avez remises : les recruteurs pourraient vous contacter à la dernière minute.

Si vous voulez gagner leur cœur à long terme, dites « oui » plus souvent que l’inverse et dépannez le recruteur dans les moments où il en a le plus besoin. Il s’en souviendra et il vous remerciera avec un maximum d’heures de travail pour les semaines et les mois à venir!

 

  1. « Le gars de l’agence »

Voici votre nom désormais. À moins de rester plusieurs semaines dans la même entreprise, vos nouveaux collègues temporaires parleront de vous comme « le gars de l’agence ».

Si vous êtes parmi plusieurs employés de l’agence, votre nom sera « Le gars de l’agence avec les jeans noirs pis la chemise turquoise ».

Faites en sorte qu’ils se souviennent longtemps de votre nom, pas de votre couleur de chemise!

Épatez-les avec vos compétences!!

 

  1. Être embauché par l’entreprise

Truck Driver

 

L’entreprise vous a tellement aimé qu’elle décide de vous embaucher? Yeahh!

Elle devra verser la balance à payer à l’agence pour vous « acheter » ou attendront que vous ayez terminé un minimum d’heures travaillées (prévues par le contrat qui lie l’agence au client) pour bénéficier d’un taux réduit.

Renseignez-vous à cet effet.

 

Mot de la fin : En agence, il y a moyen de se rendre indispensable. Rendez-la fière et elle vous donnera de beaux et longs mandats!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php