Collaborez au site Created with Sketch.


Comment réussir le test de la bière en entrevue?

Article rédigé par : le 1 août 2014.

Élodie Ascenci - Designer Web

Élodie Ascenci – Designer Web

 

Avez-vous déjà entendu parler du « test de la bière » en recrutement ? C’est une tactique parfois utilisée dans les petites à moyennes entreprises qui permet d’évaluer la personnalité d’un candidat.

Autrement dit, le recruteur doit avoir envie de passer une soirée avec le candidat (sans intention douteuse). Si la personnalité du candidat concorde avec la sienne, il est probable qu’elle se marie bien à celle des employés.

À votre tour de déstabiliser les recruteurs!

Abonnez-vous au blogue et recevez le e-book gratuitement.

Comme nous passons beaucoup d’heures chaque jour au travail, la bonne entente entre collègues est nécessaire pour établir un climat agréable.

 

Rester authentique

Afin de réussir le test de la bière, il faut que vous ayez des valeurs communes avec l’entreprise que vous convoitez.

Si vous essayez d’être quelqu’un d’autre, vous serez malheureux dans votre travail et vous ne serez pas à la hauteur des attentes de la compagnie. C’est une relation malsaine qui peut être évitée si l’on reste authentique.

 

Une bière pour l’employé, une autre pour l’employeur

Le test de la bière, ça ne devrait jamais se jouer d’un seul côté !

Vous est-il déjà arrivé pendant une entrevue, de trouver que le recruteur a l’air de s’ennuyer ou de ne pas aimer son travail ?

Vous devez vous aussi, en tant que « futur-employé-potentiel » avoir envie de boire un verre avec lui. Si vous sentez qu’en entrant dans le bureau les gens ont l’air triste, stressé ou fatigué, ça commence mal.

Chez GSoft, lorsque la compagnie a commencé à prendre de l’expansion, ils ont décidé d’appliquer le test de la bière à leur processus d’entrevues.

Ils ont même littéralement offert une bière à certains candidats pendant l’entrevue pour évaluer leur réaction. Ça en a surpris plus d’un !

 

Comment donner envie à l’employeur de boire avec vous ?

Souriez ! Ce n’est pas mal perçu d’avoir l’air heureux, bien au contraire. J’ai souvent vu des candidats en entrevue qui n’ont pas souri une seule fois.

La nervosité peut entrer en jeu, j’en conviens, mais vous devez démontrer un peu d’entrain lors de l’entretien.

 

Et vous, iriez-vous prendre une bière avec votre patron ?

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

7 Commentaires

  1. Mais la question est: Doit-on accepter la bière que nous offre le recruteur en entrevue?

    C’est à double tranchant non?

    • J’avoue que l’on peut prendre comme une ruse de l’employeur à nous mettre en boîte. C’est « touchy »! :/

    • Le recruteur va éviter tout sujet personnel pour éviter des problèmes. Il ne veut pas avoir l’air de demander des faveurs, surtout si les deux parties sont de sexe opposé. Pour la même raison, il va éviter de parler de religion, d’enfants, d’état matrimonial, etc. parce qu’il n’a pas le droit d’utiliser ces critères à l’embauche. Ça ouvre la porte à des poursuites si le candidat est refusé par la suite.

      Du côté employé, j’accepterais volontier une bière avec un recruteur et ça serait un très bon signe que je vais aimer l’entreprise. Cependant, j’éviterais de l’offrir en tant que recruteur pour éviter des problèmes. La bière peut attendre que le candidat reçoive l’offre si elle est donnée en personne ou à la première journée de travail.

    • Oui, c’est à double tranchant ! Tout dépend du style de l’employeur. Si le candidat postule dans une entreprise plus traditionnelle, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée. Lorsqu’il s’agit d’une entreprise plus jeune et dynamique, il y a plus de chances que ce soit bien perçu.

  2. Qu’arrive t’il si la personne est alcoolique ou ne supporte pas la bière ou est allergique? Juste pour cela je trouve pas que c’est une bonne pratique.

    Je veux bien la bonne entente avec les collègues mais ce qui compte c’est la compétence, pas un compagnon de bière.

    J’espère que le test de la bière ne fera pas long feu, car c’est une pratique ridicule, voir même presque discriminatoire.

    • Je comprends tout à fait votre point de vue, car bien que j’aille écrit cet article, je déteste la bière !

      Si on le prend au sens littéraire, ce n’est sans doute pas une pratique judicieuse pour des raisons de religion, maladie, choix personnel…

      Toutefois, le test de la bière est une pratique de visualisation, donc le but n’est pas d’offrir directement une bière au candidat, mais d’imaginer si ses futurs collègues aimeront passer du temps en sa compagnie (comme s’ils allaient prendre un verre avec lui).

      Dans l’exemple de GSoft, le candidat avait été recommandé par un employé. C’est l’employé qui avait suggéré cette pratique pour que son ami soit surpris. Il va sans dire que d’offrir une bière à un candidat inconnu est beaucoup plus risqué !

  3. a faire attention…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match

Share This

Cet article vous plaît?

Partagez-le avec la communauté :)