Collaborez au site Created with Sketch.


Connaissez-vous le Dip? (pas la trempette!)

Article rédigé par : le 12 septembre 2017.

Vous êtes peut-être en recherche active d’emploi présentement. Ou encore, en emploi, mais pas tout à fait heureux. Si c’est votre cas, ne vous en faites pas, vous êtes normal! Vous faites partie du 90% de la population active qui est ouvert à entendre des nouvelles opportunités d’emploi.

Septembre, moment fort pour la recherche d’emploi et le recrutement. Les vacances sont finies, le soleil s’éloigne et on reprend les bonnes vieilles habitudes.

Vous vous questionnez peut-être sur le meilleur choix à faire. Continuer dans votre emploi actuel? Essayer de gagner des années d’expérience dans le même poste? En même temps, vous vous sentez plafonner ou vous sentez que ce poste n’est pas un bon “fit” pour vous.

Eh bien, sans qu’il n’y ait une solution miracle, j’ai lu un livre qui explique très simplement quand est le meilleur moment pour quitter ou rester dans un emploi. Vous avez bien lu! Parfois, la solution c’est de quitter, et il faut le faire rapidement et sans regret! Je vous dévoile en 3 minutes de lecture les points forts de ce livre pour éclairer vos décisions.

À votre tour de déstabiliser les recruteurs!

Abonnez-vous au blogue et recevez le e-book gratuitement.

Pour faire simple, The Dip de Seth Godin dément la pensée populaire “Winners never quit and quitters never win” “Les gagnants n’abandonnent jamais et ceux qui abandonnent ne gagnent jamais” et la remplace plutôt par “Winners do quit and quitters do win”, “Les gagnants abandonnent et ceux qui abandonnent gagnent”.

L’auteur explique qu’il y a deux courbes qu’on rencontre dans le monde du travail.

Le cul-de-sac

Pour comprendre le cul-de-sac je n’ai pas besoin de vous faire un dessin parce que, on sait tous ce qu’est un cul-de-sac! Dans le monde du travail, c’est ce qu’on appelle “dead-end jobs”.

C’est l’emploi qu’on n’aime pas vraiment, mais qui paye les comptes. C’est l’entreprise où il n’y a pas de possibilité d’avancement pour vous.

Pouvez-vous deviner quelle devrait être notre réaction devant un cul-de-sac?

Eh oui, il faut virer de bord! Et le plus rapidement possible. Pourquoi? À cause du coût d’opportunité. Le temps que vous investissez dans un cul-de-sac vous éloigne de votre propre succès. En fait, selon l’auteur, notre inhabileté à quitter rapidement ce genre de situation est notre plus grand frein au succès. Et quand je dis succès, je ne parle pas de devenir riche et célèbre, je parle de devenir une personne épanouie, heureuse et accomplie.

 

The Dip

Le début d’un nouvel emploi est toujours excitant, puis vient un creux. C’est ça, le dip. C’est le moment où on met des efforts sans voir les résultats.

Exemple de dip

Vous allez au travail à tous les jours sans motivation parce que vous ne voyez pas le fruit de vos efforts.

Vous êtes en recherche d’emploi et désespéré parce que vous ne recevez pas de réponse.

Vous êtes dans le dip, et dans ce cas, vous ne devez pas lâcher.

Quand quitter?

L’idée n’est pas d’abandonner à chaque fois que ça devient difficile. L’idée c’est de trouver votre dip, ce défi que vous êtes prêt à affronter. La job ou la carrière pour laquelle vous voulez investir votre temps, votre énergie et mettre tous vos efforts. Pourquoi?

Parce que le succès se trouve de l’autre côté du dip.

Si on quitte à chaque fois que ça devient difficile, on pense seulement à court terme. La douleur à court terme a plus d’effet sur nous que les bénéfices à long terme. Quitter son emploi actuel ne doit pas être une stratégie à court terme. Quitter est une stratégie à long terme, pour se rapprocher de notre but et de ce qu’on veut réellement faire dans la vie.

“Never quit something with a long term potential because you can’t handle the stress of the moment”

“Ne quittez jamais un emploi avec un potentiel à long terme simplement parce que vous ne supportez pas le stress à court terme”

 

Trucs pour quitter de la meilleure façon

  • Écrire vos limites avant même de commencer un nouvel emploi ou un projet. Je vous jure que ce n’est pas nono, ça aide à voir clair dans les moments de stress et d’incertitude. Et ça vous aide aussi à quitter au bon moment, à anticiper les culs-de-sac ou encore les dips qui ne sont pas pour vous.
  • Pour quitter, il faut savoir mettre son orgueil de côté! Quitter, ça va à l’encontre de ce qu’on se fait conseiller. Faites vos choix pour vous, pas pour ce que les autres vont en penser.

Quelques questions à se poser pour prendre la bonne décision

  • Est-ce que je suis en train de paniquer?
  • Qui-est-ce que j’essaie d’influencer?
  • Quel progrès ai-je fait?

The Dip me rappelle ce qu’un de mes anciens patrons disait souvent “Il faut choisir ses combats”. Quitter n’est pas la même chose qu’échouer. On échoue quand on abandonne quelque chose qui nous tient à cœur, quand on n’est pas prêt à investir les efforts à court terme pour surmonter ce moment difficile, ce dip. Alors que quitter un emploi cul-de-sac peut être un choix brillant! Être stratégique dans ses choix de carrière et dans sa façon de quitter est la meilleure solution pour ne pas avoir à abandonner à mi-parcours. 

Alors svp, n’écoutez plus les gens qui vous disent de persister à tout prix. C’est vrai, mais si et seulement si vous êtes dans le bon dip, dans le bon emploi, dans la bonne carrière.

Bonne réflexion!

Source:

The Dip, Seth Godin.

LinkedIn, 2016 Global Talent Trends, Data on how candidates want to be recruited

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

2 Commentaires

  1. Article formateur et très instructif. Merci à vous

  2. Merci et vive le courage d’aller au bout du meilleur pour soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match