Collaborez au site Created with Sketch.


Le pouvoir du « Vous » pour convaincre un employeur

Article rédigé par : le 21 novembre 2017.

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous êtes sur ce blogue.

C’est donc que vous cherchez des réponses rapidement. Vous voulez des solutions clés en main. Vous voulez avoir plus d’occasions de vous vendre en vrai, d’obtenir ces entrevues pour prouver aux employeurs ce que vous avez dans le ventre!

Téléchargez un modèle de CV!

En temps normal, je devrais vous dire qu’il faut travailler sur votre bilan de carrière, votre CV, votre LinkedIn et progresser tranquillement dans l’échelle avec des emplois de transition, jusqu’à l’atteinte de votre destinée professionnelle et l’établissement d’une image de marque bien établie dans une niche qui devra absolument vous passionner…

Tout ça, c’est important. Mais aujourd’hui, vous profiterez d’un truc HYPER-PUISSANT qui lie tout cela en place : le message d’introduction.

Car avec un petit message, on peut faire virevolter sa carrière sur un 10 cennes! On peut réaliser LE gros move dont personne nous croyait capable de faire.

Avec un petit message, on saisit les opportunités, les entrevues, la job qu’on veut, dans l’entreprise qu’on veut.

Tout comme Isabelle, une lectrice. Elle nous a écrit ceci après l’utilisation de notre modèle de lettre de motivation qui contient la méthode au « vous » :

Bonjour à votre équipe,

Je voulais prendre le temps de vous remercier pour votre blogue. Cela fait proche de un an que je le suis car j’ai eu de gros changements de carrière au cours de la dernière année. 

J’ai eu une entrevue aujourd’hui et l’équipe d’entrevue m’a fait part d’un commentaire assez unique. Ils m’ont félicité pour la qualité de ma lettre de présentation car c’était la seule sur environ cinquante qui ne commençait pas par « Je » et qui adressait des besoins de leur organisme. Ils ont trouvé que ma lettre se démarquait des autres et c’est pour cette raison qu’ils m’ont demandé en entrevue. J’ai suivi vos conseils pour rédiger ma lettre de présentation alors mille mercis pour vos conseils!

Bonne fin de journée,

Isabelle

 

La méthode au « Vous »

Quand on écrit une lettre, un petit message LinkedIn ou un courriel à un employeur potentiel, on ne sait pas vraiment quoi dire. Ni par où commencer…

C’est là que s’introduire au « vous » ne va pas juste remplir un trou, ça va vous obtenir une entrevue dans les jours qui suivent!

Vous pourriez commencer votre lettre par autre chose, mais cette technique vous force à citer un fait sur l’entreprise. Alors qu’en temps normal, on veut toujours en dire plus sur nous. Les emplois se trouvent du côté du « Vous »!

Regardons comment ça fonctionne :

 

1- On insère un fait sur l’entreprise, au « Vous »

Une règle que j’applique à l’analyse d’offres d’emploi et qui est valable partout, c’est l’identification des synonymes et la prise en considération de l’ordre des éléments pour cibler LA préoccupation principale de l’entreprise :

 

 

 

En ciblant tout simplement ce qui arrive en premier et ce qui se répète, on gère mieux notre temps de recherche d’emploi. Dans ce cas-ci :

  • Liberté
  • Personnalisation
  • Souplesse

On a trouvé!

On aurait envie de parler de performance tout de suite et d’environnement, mais le site Web des Maisons Laprise nous indique exactement là où il faut cogner du marteau.

 

 

2- On leur dit pourquoi on a été charmé par cet aspect-là

Non, pas encore le moment de parler de soi!

Oubliez les formulations classiques comme « J’ai un vif intérêt… ». Chaque phrase doit donner envie de lire la prochaine!

Par exemple, continuez avec l’analyse de leur modèle d’affaires. Dites-leur qu’ils ont fait un bon choix. Que leur vision est porteuse d’avenir.

Bref, on poursuit avec le « flattage » dans le dos. Mais ça doit être très court, dans le haut du dos (ex. un petit guili-guili dans la nuque!).

 

 

3- On leur dit pourquoi on est la personne de la situation

Il y a toujours un lien à tracer entre nous et l’entreprise. La beauté de la chose, c’est qu’on peut outrepasser les limites et passer d’un candidat qui n’avait absolument pas les qualifications à un sérieux prospect.

Prenons mon cas.

Je voyage depuis 4 ans. J’ai une entreprise. Impossible d’intéresser les Maisons Laprise pour un emploi à temps plein? Voyez-vous, pas si sûr…

Je leur dirais sans doute que comme voyageur, je m’identifie à leur valeur de liberté.

Je pourrais leur dire que je reviens au Québec travailler pour une entreprise à long terme. Que je désire transmettre le sentiment de liberté à des gens sur une base quotidienne. Et que les clients des Maisons Laprise seraient parfaits pour ça!

Je pourrais leur dire que j’en sais long sur ce qu’est de personnaliser son lieu de résidence à son style de vie.

C’est un peu n’importe quoi, mais vous voyez le genre?

Est-ce que je leur parlerais de mes compétences en recrutement? Ce n’est pas le but de l’exercice.

Vous avez déjà un CV et un profil LinkedIn pour ça. Sans compter l’entrevue pour vous vendre.

Le but, c’est de créer un lien. Même s’il ne vous paraît pas 100% solide, l’important est de connecter avec ce qui leur importe.

Même si ce lien ne vous paraît pas 100% solide, la stratégie sera toujours plus payante que de leur parler de votre nouveau diplôme! OK?

 

 

4- On insère un appel à l’action, un appel à un engagement minimal de leur part!

Une petite discussion, un petit téléphone, un petit café. Pequeñito café.

 

 

J’aime bien « Au plaisir de vous lire, » comme conclusion parce que c’est un appel à l’action final. C’est plus invitant que « Cordialement » par exemple.

 

Et…Envoyer.

Joindre le CV? Sur LinkedIn, pas vraiment besoin si votre profil est d’aplomp!

Dans un courriel, oui. Les recruteurs détestent les « si mon profil vous intéresse, je vous enverrai mon CV ».

Votre CV devrait déjà être dans leur banque au moment où vous tentez l’approche au « Vous ».

 

Conclusion

Rien de nouveau sous le soleil: on crée des liens en s’intéressant à l’autre. C’est bon pour la recherche d’emploi et nos vies en général. Une majorité de nos contenus à L’Œil du Recruteur tourne autour de ce que disait Dale Canergie il y a bien des années de cela : tout est à propos d’eux.

 

Source : goodreads.com

Source : goodreads.com

 

Le « vous » permet d’entrer en mode discussion. C’est d’ailleurs une méthode utilisée sur les blogues pour inciter aux commentaires (ref. Neil Patel). Le LinkedIn, la lettre, le CV, les courriels, etc. doivent être réfléchis en intégrant de tels concepts marketing.

Enfin, Nicolas Galita nous rappelait une leçon du légendaire Tim Ferriss dans l’article Le meilleur conseil de carrière que j’ai reçu :

Les gens « importants » sont souvent plus faciles à contacter qu’on ne le pense.

 

Pour poursuivre votre lecture, je vous invite à découvrir une autre méthode consistant à régler l’un des défis de l’entreprise.

N.B. : il n’y a pas de poste disponible à la Direction du bardeau de toiture des Maisons Laprise! ;)

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

Doublez le nombre d'appels!

2 Commentaires

  1. Bonjour Matthieu,
    En lisant (le pouvoir du vous) ce matin, j’ai reçue une dose d’énergie positive…:) en effet, depuis 2 mois je suis à la recherche d’un emploi. Je suis quelque peu découragée par la demande de certains employeurs en matière d’emploi ! Je vais prendre le temps de modifier ma lettre de présentation..it’s a must. Depuis quelque temps je passe par votre blog pour lire vos conseils..merci !!! Johanne

    • Bonjour Johanne, merci d’avoir pris le temps de livrer ce témoignage! Ça m’a fait grand plaisir de lire ça!! Bon succès et merci de nous suivre :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match

Share This

Cet article vous plaît?

Partagez-le avec la communauté :)