Collaborez au site Created with Sketch.


Êtes-vous vraiment prêt pour l’entrevue?

Article rédigé par : le 31 janvier 2017.

Pour le plaisir de la chose, inscrivez dans votre moteur de recherche préféré la phrase suivante : « se préparer pour une entrevue ». 12 milliards d’articles de tout genre apparaissent et vous aguichent. 98.98% de ceux-ci disent tous la même chose.

 

Sérieusement, vous faire dire d’arriver à l’heure et d’avoir un sourire vous aident-ils vraiment à effacer votre stress? Est-ce que ça va vraiment convaincre le boss qu’il n’a pas le choix de vous embaucher?

Bien se préparer pour une entrevue ne se limite pas et ne doit pas se limiter à se mettre du mascara ou du gel dans les cheveux. La préparation c’est beaucoup plus grand que la simple présentation. Si la mise en page de votre CV vous a essoufflé; régénérez-vous rapidement. Si vous avez dépensé vos dernières économies sur votre élégante chemise pour détonner en entrevue, j’espère que vous avez conservé le reçu pour la retourner après… juste au cas où.

À votre tour de déstabiliser les recruteurs!

Abonnez-vous au blogue et recevez le e-book gratuitement.

La préparation mentale, voire la visualisation et la projection de soi avant l’entrevue, c’est primordial pour ne pas dire crucial. Si vous ne le faites pas, vous ne serez jamais prêt. Si vous ne le faites qu’à moitié, vous perdrez votre temps ou bien vous perdrez le fil durant l’entrevue. Dans les deux cas vous serez perdant. Il se peut, si vous êtes chanceux, que votre recruteur sera désespéré ou bien tout simplement mauvais, et vous dénicherez peut-être un mauvais emploi. Est-ce que c’est ce que vous voulez? Peut-être pouvez-vous vous en contenter pour un certain temps?

Mémoriser par cœur la description d’emploi; passer en revue l’ensemble de l’information disponible sur l’employeur; se préparer à recevoir des questions, et en formuler quelques-unes c’est bien! Mais tout le monde fait ça, donc faites-en plus, beaucoup plus: Travaillez votre mental!

Transposons-nous dans le monde de la boxe. Sommairement, ce que vous avez fait, ce n’est que d’étudier l’adversaire, rien de plus. Vous savez comment il réagit dans une situation particulière, vous connaissez ses faiblesses, vous connaissez son jeu de jambes et l’ouverture de ses hanches sur son direct. Vous avez tout fait… sauf vous entraînez sur le ring et dans le gym.

Pour être prêt à donner des coups et être capable d’en parer ou d’en encaisser, eh bien il faut se battre. Toutefois, si vous montez sur le ring comme un touriste, vous risquez de ne jamais vous relever.

La préparation mentale y est pour beaucoup. Elle permet de se dépasser; de passer outre les embûches, et d’endurer les blessures. La préparation vous dispose à l’acceptation de la souffrance. Pour endurer une blessure, il faut déjà l’avoir eue, et lorsque nous l’avons déjà eue, eh bien nous nous préparons mentalement en conséquence. Un boxeur qui ne fait rien de tout ça, devrait rester soi chez lui ou bien ne même pas pratiquer la boxe.

L’entrevue, c’est pareil, et c’est encore plus vrai si vous êtes naturellement inconfortable lors d’entrevues. Vous devez être prêt à affronter la bête. Vous devez être prêt à surmonter vos peurs. Vous devez surtout être prêt à vous affronter vous-mêmes au risque de vous surprendre ou bien de vous connaître davantage.+

Être préparé, c’est contrôler ses émotions, c’est faire croire à l’autre que nous allons dans ce sens alors que nous allons dans l’autre sens afin de créer une surprise, de créer une image qui frappe et qui reste imprégnée.

Être préparé, c’est éviter les pièges, c’est être prêt à réagir à l’imprévu, c’est prendre le lead et ne pas se laisser déstabiliser. C’est croire en ses moyens, c’est avoir confiance en soi. Être bien préparé oblige la peur à demeurer cachée.

Effet Halo, effet Pygmalion, effet Golem, effet d’ancrage, effet de cadrage, effet Hawthorne, effet Dunning­Kruger, effectivement. Laissez les effets et les biais de côté quelques instants. Le but recherché n’est pas de mettre le recruteur K.O. Le but de cette préparation mentale est d’être en parfait contrôle de l’entrevue et ceci de l’appel exploratoire à la poignée de main finale.

Le but est d’être tellement bien préparé que la première et dernière impression que le recruteur aura de vous sera celles d’un candidat préparé et prêt pour ce poste et non celle d’un candidat capable de mémoriser ce qu’il s’est fait dire de dire.

Nous contrôlons tellement peu de choses dans la vie que si la chance s’offre à nous, aussi bien être préparé afin de contrôler l’entrevue!

 

Faire rédiger mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match

Share This

Cet article vous a plu?

Partagez-le avec la communauté ;)