Le salaire : seule source de motivation au travail?

Article rédigé par : le 21 mars 2016.

En tant que recruteurs, nous sommes constamment à la recherche de la perle rare. C’est-à-dire ce candidat ou candidate qui réussira à se démarquer lors de l’entrevue, par sa prestance, son dynamisme ainsi que par sa facilité à nous partager ses expériences de travail.

Travail bien-être

Avant tout, nous recherchons un candidat qui partagera les valeurs de l’organisation et qui sera en mesure de les appliquer au quotidien.

Mais quand est-il des facteurs qui motivent les chercheurs d’emploi à adhérer à cette culture d’entreprise plutôt qu’à une autre? Comment pouvons-nous reconnaître qu’un employé est heureux et motivé dans le cadre d’un emploi?

Au cours des cinq dernières années, je me suis permis de rencontrer de nouveaux employés, des employés d’expérience ainsi que des employés qui ont quitté l’entreprise afin d’en apprendre sur leurs sources de motivation (et de démotivation!).

Avant tout, mon but était de recueillir des données sur les facteurs prépondérants qui motivaient les chercheurs d’emploi à accepter une offre de la part d’une organisation plutôt qu’une autre.

J’ai été étonné par les résultats obtenus.

Je croyais que la majorité des employés interrogés seraient intéressés par des facteurs financiers. Ce ne fut pas le cas. Les candidats et les employés, à la base, sont motivés par des facteurs autres que l’argent.

Mon employeur a du succès: c’est grâce à moi 

Les candidats que j’ai rencontrés – surtout les jeunes finissants – désirent connaître la nature des projets sur lesquels ils seront impliqués. Il est important pour eux de valider que les projets proposés leur permettront de se dépasser. Proposer des idées novatrices pour le développement ou encore améliorer les produits de l’entreprise sont des éléments-clés pour eux.

De là l’importance en tant que recruteur de bien connaître le secteur pour lequel nous recrutons. La vision de l’organisation, la structure de l’équipe, l’environnement de travail, les défis techniques et les projets de l’organisation sont des éléments qui se doivent d’être partagés en début de processus avec les candidats. Ces informations leur permettront d’avoir une vue d’ensemble bien réelle de l’employeur avant même d’y avoir mis les pieds.

Si les projets collent aux attentes des employés, ceux-ci seront davantage mobilisés et dédiés au succès de l’organisation. Des employés heureux, sont habituellement des employés performants et deviennent généralement de bons ambassadeurs.

Ils seront tentés de recommander des amis ou d’anciens collègues… ce qui facilitera mon travail de recruteur ;)

Patron, suis-je prêt pour une promotion?

C’est bien beaux les projets, mais les employés ambitieux s’attendent à obtenir des possibilités de progresser au sein de leur organisation. Plus ceux-ci gagnent en visibilité par leur contribution personnelle, plus ils s’attendent à ce que leurs efforts soient récompensés, notamment en échange de responsabilités plus importantes.

Mon boss, c’est le meilleur!

Pour les employés que j’ai rencontrés, il est important de développer une relation de confiance avec leur superviseur immédiat. La communication, la transparence, le leadership, le coaching ainsi que de la rétroaction sont les qualités généralement recherchées par les candidats envers leur superviseur.

Je vous suggère d’aborder, lors de l’entretien téléphonique ou de l’entrevue, les questions liées à l’environnement de travail et sur le style de gestion du superviseur. Vous maximiserez vos chances d’être heureux dans votre prochain emploi!

Le travail c’est essentiel, mais à quel prix ?

Le principe de rémunération « globale » est important pour les chercheurs d’emploi. Certains sont prêts à accepter un salaire de base moindre afin d’avoir droit à un régime de retraite de la part de l’employeur ainsi qu’une gamme complète d’avantages sociaux. De plus, certaines entreprises offrent d’autres types d’incitatifs qui rendent l’offre globale plus alléchante qu’un simple salaire. Le salaire demeure important, mais ce n’est pas tout! Soyez ouverts à entendre ce que l’employeur va offrir.

Pour dénicher le défi de vos rêves

Lors de votre prochaine recherche d’emploi, je vous suggère de valider sur les sites web des organisations pour lesquelles vous avez un intérêt, la mission ainsi que les valeurs de celles-ci. Habituellement, il s’agit d’un bon point de départ afin de déterminer si la culture de l’entreprise colle à vos attentes.

Par la suite, dans l’éventualité où vous avez appliqué sur un poste et que vous êtes convoqué à une entrevue, vous êtes en droit de questionner le recruteur ainsi que le gestionnaire sur l’environnement de travail, les défis liés à l’organisation, le style de gestion et les projets. Discutez de la rémunération, des avantages sociaux et des horaires seulement lorsque le recruteur aborde ces sujets.

N’ayez surtout pas peur de poser des questions. Au contraire, si vous êtes bien préparé et que vous désirez en connaître davantage sur l’entreprise, vos interlocuteurs risquent de percevoir ce comportement comme étant un intérêt marqué pour l’organisation.

Alors, qu’en dites-vous? Vous sentez-vous comme les employés que j’ai décrits dans cet article?

Obtenir de l’aide en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php