Collaborez au site Created with Sketch.


L’histoire de mon parcours non linéaire

Article rédigé par : le 4 février 2014.

Dès mon jeune âge, j’ai toujours voulu aider les autres. Je n’étais pas très passionné par les sciences naturelles, mais plutôt par les sciences humaines. C’est ainsi que je me suis levé un bon matin et me suis dit : «Je veux devenir psychologue!».

Source : http://testdeconnaissances.saaq.gouv.qc.ca/media/up

Source : http://testdeconnaissances.saaq.gouv.qc.ca/media/up

 

Après avoir terminé mon diplôme d’études collégiales (DEC) au Collège de Bois-de-Boulogne, j’ai débuté un baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal. Cependant, lorsque j’ai entamé ma troisième et dernière année, j’ai été quelque peu désenchanté. Je performais assez bien, toujours au-dessus de la moyenne, mais avec les conversations de couloir que j’entendais, j’en suis arrivé à la conclusion que mon dossier n’était peut-être pas assez solide pour passer devant le panel de jury des études supérieures. J’ai donc décidé de ne pas postuler pour les études supérieures en psychologie et d’un autre côté, je ne me voyais pas terminer mes études à l’âge de 28 ou 29 ans.

C’est à ce moment que j’ai entendu parler du programme de la maîtrise en sciences de la gestion (M. Sc.) à HEC Montréal. En allant aux portes ouvertes, j’ai eu le coup de foudre pour l’école, sa dynamique, ses programmes et ses gens. J’ai entrepris le programme de la M. Sc. en développement organisationnel, un heureux mélange de management et de ressources humaines qui rejoignait deux de mes nombreux intérêts.

En deux ans, j’avais mon diplôme, mais c’est à ce moment que la course aux entrevues allait également débuter! Pendant plus de cinq mois, j’ai envoyé près d’une centaine de CV, mais sans retour concluant. Pour les quelques entrevues que j’ai eu, j’avais la personnalité qu’il fallait pour l’emploi, mais le manque d’expérience sur le terrain jouait grandement en ma défaveur.

Entre temps, j’avais une amie qui réalisait son projet supervisé au sein d’ACCEO Solutions, une entreprise en technologies de l’information spécialisée dans le développement et l’intégration de logiciels, et qui réussit à décrocher une position très enviable. Elle avait créé son besoin dans l’entreprise et était nouvellement responsable du développement organisationnel. C’est ainsi que, un peu par la porte d’en arrière, je suis rentré au département du recrutement. Il n’y avait pas de réel poste ouvert, on m’offrait plutôt de faire deux mois comme stagiaire. J’ai rapidement fait ma place au sein de l’équipe et de l’entreprise. En plus de mes tâches assignées en recrutement, je participais à plusieurs projets et j’ai notamment élaboré un cahier de procédures pour revoir les façons de faire au sein du département de recrutement.

Parallèlement, je m’intéressais également au marketing et aux médias sociaux, bien conseillé et guidé par ma collègue Marie-Eve Bernard. J’ai réalisé une étude de type «benchmarking» sur une éventuelle stratégie qu’ACCEO Solutions pourrait adopter pour accroître sa visibilité sur le web et les médias sociaux en considérant que l’entreprise avait entrepris un important «rebranding» en septembre 2012. La direction a été séduite et on m’a proposé un poste au marketing comme conseiller médias sociaux. Encore une fois, j’ai fait ma place au sein de l’équipe et on m’a rapidement délégué d’autres responsabilités au niveau des communications et j’ai coordonné la première campagne Movember au sein de l’entreprise. Je suis en train de réfléchir aux prochains défis et aux prochaines responsabilités dont je pourrais m’occuper. En 2014, je serai notamment impliqué dans un important projet de gestion de la relève avec le département des ressources humaines.

J’ai souvent de la difficulté à répondre à la question « Où te vois-tu dans trois, cinq ou dix ans? » et je préfère répondre : «Proposez-moi un défi et je l’accomplirai!». J’ai de la difficulté à être associé à une description de poste ultra rigide. J’aime les ressources humaines, le marketing, le recrutement, j’aime être à l’affût des nouvelles tendances. Je remercie l’ouverture de mon entreprise pour les gens qui désirent évoluer comme moi. Et vous, quelle est votre histoire?

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

4 Commentaires

  1. Bonjour, très inspirant.
    Je travaille pour Acceo et j’aimerais bien vous rencontré.

    • Merci beaucoup Ghislaine pour les beaux mots, c’est très apprécié! Au plaisir de vous croiser au sein d’ACCEO Solutions!

  2. Excellent article Steven !

    • Un gros merci Christian! C’est le genre de commentaires qui nous encouragent à continuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match

Share This

Cet article vous plaît?

Partagez-le avec la communauté :)