L’importance (ou pas) de la longévité en emploi

Article rédigé par : le 18 avril 2016.

Il fut un temps où la longévité en emploi séduisait les futurs employeurs. Travailler 10, 15 voire 20 ans dans la même compagnie faisait de vous le candidat idéal.

longévité image

 

Longévité = loyauté?

Eh bien, ce temps est révolu! À l’ère de l’obsolescence programmée, plusieurs employeurs valorisent maintenant la diversité des expériences de travail plutôt que la stabilité en emploi. Pour eux, il s’agit d’un signe de votre capacité d’adaptation, d’intégration, d’apprentissage rapide et même un signe d’ambition.

Mais attention! Vous devez être capable d’expliquer chaque changement d’emploi. L’entrevue téléphonique vous en donnera la chance. À vous de démontrer que vous avez appris et tiré la maximum de chacune de ces expériences. Si vous répondez platement que vous plafonniez dans votre rôle et avez choisi de nouveaux défis ailleurs, soyez prêt à nommer précisément ces défis. Beaucoup (trop!) de candidats utilisent : « je voulais des nouveaux défis » pour expliquer de multiples changements d’emploi sans pouvoir nommer un seul de ces défis ;(

Conseil: si vous étiez sur des contrats à durée déterminée, il est pertinent de l’indiquer directement sur votre CV. Ça élimine d’emblée la question: « pourquoi avez-vous quitté cet emploi? » Sachez aussi que certains employeurs valorisent les candidats qui prennent le risque de faire des contrats.

Téléchargez un modèle de CV!

 

Funny old man isolated on white

 

Stabilité = stagnation?

La perception que peut donner votre CV si vous avez travaillé chez un même employeur toute votre vie est que vous manquez d’ambition. Est-ce la réalité? Surement pas. Pourtant, cela crée un doute. En demeurant dans le même poste, on peut penser que vous n’avez pas cherché à améliorer vos compétences ou à augmenter vos responsabilités.

Conseil: si vous avez progressé dans vos fonctions, indiquez les différents postes occupés chez le même employeur. Vous démontrez ainsi de la fidélité mais aussi votre capacité d’actualiser vos compétences.

 

Employabilité = diversité!

Aujourd’hui, un candidat qui reste en moyenne 2 ans dans chaque emploi est considéré « normal ». À moins d’un an, vous risquez d’éveiller les soupçons sur votre sens de l’engagement ou de vos compétences. Un employeur qui vous embauche  investit du temps et de l’argent dans votre mise à niveau et votre formation. Il souhaite rentabiliser son investissement en pouvant compter sur vous au moins 18 à 24 mois avant de devoir vous trouver un remplaçant. C’est d’ailleurs souvent ce délai que les employeurs indiquent dans les politiques de dotation avant que vous puissiez postuler sur un autre emploi à l’interne.

Conseil: si vous avez pris une sabbatique pour escalader le Kilimandjaro ou réaliser votre rêve de parcourir les Caraïbes en voilier, précisez les dates et ce que vous avez acquis pendant ces expériences (nouvelles cultures, langues étrangères et savoir ouvrir une boîte de conserve à l’aide d’une roche et d’une chaussure).

 

Formation + gestion des talents

Sad Woman Looking At Hourglass

Les récentes générations sont constamment en recherche de nouvelles expériences. Ces jeunes sont reconnus pour apprendre très vite. Ils font des choix de carrière en fonction de leurs intérêts avant tout. Leur loyauté est d’abord à leur propre développement professionnel. Voilà pourquoi de plus en plus d’entreprises investissent pour offrir des programmes de formation continue et une gestion proactive des talents. Ça, c’est une bonne nouvelle pour tout le monde!

 

Savoir expliquer ses choix

Nous vivons à une époque où il existe une multitude de cheminements de carrière. Les employeurs en sont de plus en plus conscients.

Au final, il suffit de pouvoir expliquer ses choix de carrière simplement et humblement. Il ne faut pas avoir peur d’exposer les erreurs de parcours dans notre carrière et de discuter des leçons qu’on y a apprises.

Assumez vos choix, expliquez-les clairement et vous mettrez les chances de votre côté :)

Obtenir de l’aide en emploi

Doublez le nombre d

2 Commentaires

  1. Je parlais justement de ça avec un ami. J’ai constaté plusieurs fois que des gens avec de solides expériences de travail n’avait aucune misère à changer d’emploi à chaque année, parfois après seulement 8 mois, mais pratiquement jamais après 18 mois. Les futurs employeurs n’ont pas peur d’être la prochaine cible considérant qu’il faut déployer de l’argent et du temps chaque fois qu’un nouvel employé est embauché?

    • En effet, la courte durée en emploi représente un cout supplémentaire pour les entreprises. Ces questions sont posées aux candidats lors de l’entrevue et font partie de la décision. Comme employeur, il faut donc savoir gérer le risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php
$(document).ready(function() { $(".cv-preview").fancybox(); });