Pourquoi le recruteur ne me rappelle pas?

Article rédigé par : le 21 octobre 2015.

Élodie Ascenci - Designer Web

Élodie Ascenci – Designer Web

 

 

Vous venez de passer une entrevue et vous avez l’impression que tout s’est bien déroulé. Quelques jours, voire quelques semaines plus tard, vous n’avez toujours pas de nouvelles.

Pourquoi ne vous a-t-on pas rappelé?

 

Une question de politique interne

Faire le suivi avec un candidat est une bonne pratique, qu’il soit retenu ou non. Par contre, plusieurs recruteurs ne le font pas, car c’est contre la politique interne de leur entreprise. Et si vous avez le malheur de demander un suivi, ils vous diront qu’ils n’ont pas le droit de vous donner la raison du refus.

Je comprends qu’il est parfois difficile pour le recruteur d’être diplomate dans ce genre de situation, mais je crois que chacun mérite une explication qui lui permettra de s’améliorer pour la prochaine entrevue.

Dans ces moments là, vaut mieux ne pas insister, puis continuer ses recherches.

 

Des problèmes technologiques

Peut-être que l’on vous a écrit un courriel comme quoi votre candidature n’a pas été retenue, mais que ce message s’est perdu dans « les Internet ». Il se peut aussi que votre courriel se soit glissé par mégarde parmi les courriels indésirables de votre recruteur.

Lorsque l’on a migré nos courriels d’entreprise de Gmail à Outlook par exemple, certains courriels envoyés n’ont jamais été reçus et pendant une semaine complète, je n’ai pas pu recevoir de CV (moment de panique).

Mais ça, vous ne pouvez pas le savoir, alors en cas de doute, recontactez le recruteur.

 

Parce qu’on vous a déjà répondu

Des fois, on vous donne la réponse, mais vous n’êtes pas prêt à l’entendre.

J’ai déjà rencontré un candidat qui m’a envoyé sa candidature de plusieurs façons différentes : en personne, par courriel, par téléphone, en venant à nos événements et même par fax! Dès la première approche, je lui avais donné un retour négatif.

S’essayer une deuxième fois, c’est parfait. Par contre, si la réponse est non la troisième fois, rendu à la cinquième, je pense que le message est assez clair.

 

Par manque de temps

Vous ne connaissez pas l’emploi du temps du recruteur. Peut-être que son équipe de recrutement a perdu un membre ou deux. Le délai qu’il souhaitait vous donner, il ne peut plus le respecter maintenant.

Dernièrement, j’ai eu des semaines bien remplies avec les journées carrières pour trouver nos futurs stagiaires. Ça implique que plusieurs jours par semaine, je n’étais pas au bureau.

Ça implique aussi que je n’ai pas eu le temps de contacter tous les candidats que j’aurais voulu dans le délai espéré (dans ce cas-ci, ce sont des gens qui n’ont pas été interviewés, mais quand même).

Parfois, c’est hors de notre contrôle et nous sommes aussi déçus que vous lorsque l’on apprend qu’un compétiteur a été plus rapide que nous et que vous avez trouvé un emploi ailleurs.

Tout comme pour l’enjeu des problèmes technologiques, je vous suggère de recontacter la personne qui vous a passé en entrevue pour lui demander un suivi.

 

Par oubli

Parfois, un recruteur rencontre des dizaines, voire même des trentaines de candidats par semaine! Il se peut que votre nom se soit perdu dans les brumes et que votre CV soit « tombé dans une craque ».

Je recontacte tous mes candidats le vendredi suivant l’entrevue. Par contre, il m’est déjà arrivé d’oublier un candidat du vendredi, car je leur donne une réponse une semaine plus tard.

C’est malheureux, mais sachez que ce n’est pas parce qu’on ne vous aime pas, c’est simplement un oubli… et oui, on se sent mal quand on se rend compte qu’on vous a oublié!

 

Bref, de multiples raisons peuvent avoir mené à une absence de réponse de la part du recruteur. Ne le prenez pas personnel, vous êtes parfait comme vous êtes et ne le remettez jamais en question.

Demandez plutôt des conseils à votre entourage, ou lisez les articles de l’Oeil du recruteur pour savoir comment vous comporter en entrevue si vous venez de subir plusieurs retours négatifs.

Si vous n’avez pas obtenu l’emploi convoité, c’est qu’il y a une meilleure place qui vous attend, un endroit qui vous ressemble davantage et où vous aurez beaucoup de plaisir à travailler. N’abandonnez pas!

Obtenir de l’aide en emploi

5 Commentaires

  1. J’ajouterais qu’il arrive aussi que le recrutement sur le poste soit  »mis sur la glace » pour différentes raisons (exemples : le/la gestionnaire est dans le jus sur d’autres dossiers plus prioritaires et a changé d’idée sur la pertinence de recruter pour le moment; ou le poste a finalement été comblé à l’interne; etc.)
    Même si je mets aussi un point d’honneur à faire un suivi aux candidats présélectionnés, on ne peut pas toujours envoyer une réponse à tous les postulants.
    Mais ce qui est sûr, comme le mentionne Marianne, il ne faut jamais cesser sa recherche d’emploi.

  2. Je trouve quand même que, souvent, le recruteur sait à l’avance (s’il est un peu honnête avec lui-même) qu’il ne tiendra pas les délais avancés. Retenez ceci : pour un candidat, attendre que son téléphone sonne est la pire des choses. Quand un recruteur donne des délais : « je vous recontacte avant lundi », il doit pouvoir tenir cet engagement.

    S’il n’est pas sûr alors autant prévoir tout de suite des délais plus longs. Bien souvent, les délais donnés par les recruteurs ne sont pas très réalistes (« je vous rappelle demain alors que c’est la fin d’après-midi »), mieux vaut donner un délai plus long que ce que l’on pense et que le candidat ait la bonne surprise d’être rappelé avant cette dead-line.

    Je ne parle même pas des recruteurs qui pensent que ne pas rappeler du tout et faire l’autruche est une solution ! C’est de plus en plus courant et c’est une attitude tout à fait méprisable surtout quand un candidat s’est déplacé et a peut-être engendré des frais pour cela !

  3. Petite tranche de vie perso qui sera peut-être bonne à savoir pour certains recruteurs: Un employeur avait fait une entrevue téléphonique avec moi de plus de 30 minutes, m’avait fait fournir des échantillons d’écriture (communiqués de presse et articles), m’avait reçu en entrevue près de 2 heures, avait contacté TOUTES mes références, et avait finalement demandé un exercice d’écriture pour départager entre une autre candidate et moi-même (bref, lire: ça avait été tout un processus!). Puis, plus rien. J’envoie un courriel pour prendre des nouvelles, rien. Je téléphone quelques jours plus tard, pas de réponse. Je n’ai jamais pu entendre de sa part que je n’avais pas le poste.
    Puis, voici le dénouement comique… Quelques mois plus tard, je reçois un courriel à mon nouvel emploi. Une demande de commandite de la part de…c’est ça. Il n’aura malheureusement jamais eu l’occasion d’entendre de ma part que c’était refusé.
    Manquer d’égard à l’endroit d’un candidat lors du processus d’entrevue, ça en dit long sur soi et sa culture organisationnelle. Quand on a demandé à quelqu’un d’investir de son temps, de soi et de ses ressources, on lui doit au minimum un courriel générique envoyé par son adjoint(e). On ne sait jamais quel poste occupera cette personne dans 6 mois…
    (À noter que ça m’est arrivé par le passé d’avoir à collaborer avec des employeurs qui ne m’avaient pas accorder un poste. Et c’est correct, il n’y a pas de malaise, au contraire, il y a un contact pré-établi positif. Mais dans ce cas précis, disons que ça éteint l’envie de collaborer avec ladite organisation, vu notre historique…)

  4. Commentaire très pertinent de maya !!! Je suis en total accord avec toi

  5. Oubli, manque de temps, politique interne… Non, c’est non ! Je vous remercie vraiment pour votre article mais je pense qu’il faut que les mentalités changent, surtout en France ! Et si le remède anti-crise, anti-chômage, c’était que les entreprises commencent par apprendre le respect et le savoir-vivre ? Il y a des personnes dans mon entourage qui galèrent et je suis sensible par rapport à ce qu’elles sont en train de traverser. J’ai fait une vidéo dans laquelle j’essaie d’expliquer ce que le chercheur d’emploi peut faire pour changer les choses et contraindre les employeurs à voir la vérité en face, c’est à dire que ce sont des lâches et que leur image risque d’être sacrément salie : https://www.youtube.com/watch?v=gVnxld3N_NM&t=87s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php