Collaborez au site Created with Sketch.


La vraie définition du marché caché de l’emploi

Article rédigé par : le 15 mai 2018.

Vous a-t-on parlé du marché caché de l’emploi au Québec et au Canada? Il existe, mais il se trouve peut-être plus près que vous ne le croyez…

 

N.B. Cet article initialement paru le 2 septembre 2016 a été révisé suite au formidable apport de Michel Beaulieu, Conseiller en emploi chez Insertech Angus.

 

90% des emplois dans les PME

« La PME, véritable poumon de nos économies », par François Normandin (revue Gestion, été 2016, volume 41, numéro 2, page 34)

« La PME, véritable poumon de nos économies », par François Normandin (revue Gestion, été 2016, volume 41, numéro 2, page 34)

 

Le saviez-vous? Au Canada, environ 70% de nos emplois se trouvent dans les petites entreprises. 20% dans les moyennes entreprises et 10% dans les grandes.

 

Pensez comme une PME

Supposons que vous êtes dirigeant d’une PME et que l’un de vos employés vient de quitter : vous avez donc un nouveau poste de disponible à offrir.

Allez-vous tout de suite payer quelques centaines de dollars pour afficher sur un site d’emploi?

Si c’est très pressant, peut-être…

Mais la plus grande probabilité, c’est que vous allez d’abord tenter de trouver par vous même pour épargner ces quelques centaines de dollars.

Ce que j’essaie de vous faire comprendre, c’est qu’un affichage de poste, c’est dispendieux! Et ce n’est pas toutes les entreprises qui peuvent se le permettre.

Donc le vrai marché caché de l’emploi au Québec et au Canada, ce sont ces PME, celles qui n’ont pas une tonne de fric à dépenser pour leurs activités de recrutement.

 

Si vous ne cherchez que sur les babillards d’emploi, vous êtes foutu!!!

Les entreprises qui ont un gros budget d’affichage pour leurs postes ouverts, ce sont évidemment les plus grandes.

Elles tapissent les sites d’emploi de leurs offres, elles ont des politiques internes qui les forcent à afficher pour un nombre de jours minimum (même si le poste est déjà comblé d’avance).

La popularité des grandes entreprises propulsée par des stratégies efficaces de marque employeur (ex. les concours employeurs) et des budgets d’affichage démesurés nous projettent une représentation inexacte du marché de l’emploi.

Autrement dit…

Vous vous exposez à des risques immenses d’insuccès si vous ne vous concentrez que sur elles et ce, vu la répartition de notre économie : 99.7% des 1.17 millions d’entreprises canadiennes sont des PME.

Et le graphique de la revue Gestion qu’on a vu ci-dessus vous donne une meilleure idée de comment elles dépensent en termes d’emplois.

Vous voyez où je veux en venir?

Vous n’avez pas vraiment le choix d’inclure les PME dans vos objectifs de recherche d’emploi. Le chercheur d’emploi qui se concentre seulement sur les grandes entreprises canadiennes passe à côté de 90% des emplois au pays!

 

Redéfinissons le marché caché de l’emploi

On dit bêtement que 80% des offres d’emploi ne passent pas par le Web au Québec, et c’est complètement faux.

Il nous faut revoir cette définition du marché caché de l’emploi.

Les postes sont affichés, mais pas où vous le croyez…

Les PME vont diffuser leurs ouvertures de postes là où c’est GRATUIT.

 

Les solutions gratuites

Remettons-nous dans la peau d’une PME qui a un poste à afficher. Que fera-t-elle pour diffuser l’information?

L’un des employés ou le dirigeant de la boîte va sans doute…

  1. L’afficher sur son propre site internet
  2. Mettre cet affichage sur Facebook, sur LinkedIn, etc.
  3. Envoyer l’offre d’emploi à ses contacts par messagerie/courriel
  4. Utiliser Emploi-Québec (o$) pour partager l’emploi en question
  5. Etc.

 

Votre recherche d’emploi

Donc demain matin, quand vous allez vous remettre à chercher votre nouvel emploi de rêve, vous devrez prendre les PME en considération.

  • Quand était la dernière fois où vous avez scruté une page d’entreprise sur Facebook à la recherche de ses postes à offrir?
  • Quand était la dernière fois où vous avez décidé de suivre le dirigeant d’une PME de votre région sur LinkedIn? De le contacter personnellement?
  • Quand était la dernière fois où vous vous êtes rendu sur la section carrière du site web d’une PME pou faire une candidature spontanée?
  • Quand était la dernière fois où vous vous êtes allé sur Emploi-Québec pour y faire des recherches approfondies?
  • Etc.

 

Répartition des emplois (Canada)

Est-ce que ce dont je parle aujourd’hui vous concerne? Un seul moyen de savoir!

Jetez un coup d’oeil à votre secteur d’activité ci-dessous pour voir la répartition des emplois en fonction de la taille de l’entreprise :

Répartition du nombre d'entreprises selon le secteur d'activité et le nombre d'employés (Canada, 2015)

Répartition du nombre d’entreprises selon le secteur d’activité et le nombre d’employés (Canada, 2015)

 

Les plus populaires de la cour d’école (Canada)

Mes clients qui sont en recherche d’emploi m’apportent régulièrement des offres du Cirque du Soleil, de Desjardins et d’Ubisoft. Ces trois-là, en marketing employeur, ils ont la cote!

Plus scientifiquement, j’ai trouvé la liste des employeurs les plus convoités par les 14 000 000 de Canadiens selon LinkedIn. Une telle liste est plus fiable à mon avis que celles provenant des concours employeurs (…qui sont habituellement basées sur des sondages de satisfaction aux employés desdites compagnies). La liste tient compte de l’intérêt pour les offres d’emploi, de l’engagement avec les compagnies, des recherches réalisées sur celles-ci et du taux de rétention de leurs employés  :

Entreprises les plus convoitées par les Canadiens selon LinkedIn (2018)

Entreprises les plus convoitées par les Canadiens selon LinkedIn (2018)

 

Les plus grandes (Québec)

Nous venons de voir les entreprises convoitées par les Canadiens. Selon Les Affaires, voici cette fois les plus grandes entreprises québécoises en 2017 :

Les 500 plus grandes entreprises québécoises (2017)

Les 500 plus grandes entreprises québécoises (2017)

 

Le problème avec les PME, c’est qu’on ne les connait pas!

Maintenant, les PME. Je vous défie de me dire combien vous en connaissez dans le lot!?!

Moi, je vais me garder une petite gêne mais ce n’est pas beaucoup!

Les 300 plus grandes PME québécoises (2017)

Les 300 plus grandes PME québécoises (2017)

 

La preuve est faite

C’est bien ce que je pensais! Vous n’en connaissez pas beaucoup vous non plus, je me trompe?

Pourtant, ces entreprises embauchent elles aussi! Il suffit désormais d’ouvrir vos horizons…

Et prenez bien note, dans les entreprises de la liste, vous retrouverez seulement des moyennes entreprises, pas les petites! Au Québec, on compte 4 301 moyennes entreprises sur le total de 239 966, ce qui correspond à près de 1.8%.

 

Par où commencer?

Je vous ai parlé d’Emploi Québec plus tôt, de Facebook, et maintenant, de ce tableau sur Les Affaires qui peut être un bon point de départ pour repérer des PME que vous ne connaissiez pas avant.

Pensons aussi à des sites où l’affichage est un peu moins cher que les autres, comme Jobillico par exemple.

Ensuite, si vous ne le faisiez pas déjà, intéressez-vous davantage aux petites et moyennes entreprises de votre région. Lisez le journal local et discutez avec votre voisinage. Vous serez sans doute surpris de toute la vie économique qui foisonne près de chez vous.

Partez à la rencontre des PME : il y a de fortes chances que votre prochain emploi se trouve dans l’une d’elles!

 

Compétition

Avez-vous la moindre idée de la compétition que reçoit votre CV en grande entreprise? Plusieurs centaines de CV rivalisent avec le vôtre.

Sur 150 candidatures, de 10 à 15 passent le tri de CV.

50% de ce nombre sont ensuite filtrés au téléphone.

Bref, environ 5% des candidats sont invités dans les locaux de l’employeur (…même que, je suis très généreux).

Bonne idée de tenter votre chance auprès des plus prestigieux employeurs, mais votre recherche ne doit pas s’arrêter à ces gros influenceurs médiatiques.

Ok, ok, tentez votre chance à quelques reprises (…qui ne veut pas gagner la loterie après tout?), et gardez un focus constant sur l’activité des PME qui œuvrent en parallèle, parfois même en tant qu’organisations satellites de ces multinationales.

 

Les salaires

Que dites-vous? Les salaires sont plus petits dans les entreprises plus petites?

Vous avez raison.

Répartition des salaires selon la taille de l'entreprise (2010)

Répartition des salaires selon la taille de l’entreprise (2010)

 

Alors si vous êtes en recherche d’emploi depuis quelques mois déjà, que vous avez lu cet article et décidé d’intégrer les PME à votre démarche, il est possible que vous ayez à revoir vos attentes salariales pour correspondre à leur pouvoir d’achat.

Oui, intégrer le marché caché de l’emploi demande des sacrifices!

 

Conclusion

Vous savez, des fois, ce n’est pas que vous n’êtes pas attirant pour les employeurs.

Des fois, c’est juste que vous n’êtes pas attirant pour les GRANDS employeurs.

Pensez à la rigidité des processus, pensez aux systèmes de recrutement, pensez au diplôme obligatoire, pensez à l’anglais obligatoire, pensez à l’envoi des emplois en Inde, au Mexique, en Tunisie, au Madagascar, aux Philippines ou aux États-Unis, les règles syndicales d’ancienneté, les règles hiérarchiques, les plans de relève, les postes comblés à l’interne, l’obligation d’afficher des postes même s’ils sont déjà comblés d’avance, etc, etc…

Voilà! Vous comprenez désormais pourquoi vous ne parvenez pas à décrocher des entrevues par l’entremise de vos nombreuses postulations sur les sites d’emploi : seules les grandes entreprises s’y trouvent, ou presque.

En terminant, d’autres candidats se qualifieront peut-être mieux que vous sur papier, d’où l’importance de déjouer le système habituel de postulation dans les systèmes de candidatures en ligne. Contactez les décideurs directement (courriel, LinkedIn, téléphone, en personne), surtout ceux des PME! Ils se meurent d’avoir de vos nouvelles!!! ;)

 

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

14 Commentaires

  1. Vraiment pertinent cet article Matthieu!
    C’est un excellent complément d’informations pour mes animations sur les méthodes stratégiques et efficaces en recherche d’emploi.

    Vu que je suis un fidèle lecteur des articles de l’Oeil du recruteur et que cet article me plaît, je me suis permis de vous offrir les informations manquantes à la section « Répartition des emplois » de cet article.

    Je tiens à remercier Estelle Morin de Statistiques Canada ainsi que le personnel de soutien d’Insdustrie Canada qui m’ont offert de leur temps pour m’éclairer dans ma quête de détective :)

    Voici le tout:

    Répartition des emplois – PME

    *Principales statistiques liées au PME en juin 2016 (nombre de travailleurs/croissance d’emploi/nombre d’entreprises par secteur d’activité) :
    http://www.ic.gc.ca/eic/site/061.nsf/fra/h_03018.html

    *Revenus hebdomadaires moyens selon la taille l’entreprise (2010) :
    http://www.statcan.gc.ca/pub/11-402-x/2012000/chap/business-entreprise/business-entreprise01-fra.htm

    *Faits sur les conditions de travail dans les PME (salaire horaire médian/moyen et autres trucs utiles via un sondage de la FCEI) :
    http://www.cfib-fcei.ca/cfib-documents/qc1103.pdf

    *PME vs Permanence de l’emploi :
    On peut « skipper » les étapes et se rendre sur le tableau que j’ai généré en téléchargeant le fichier CSV (bon pour faire des graphiques Bo)) :

    http://tinyurl.com/permanencePME

    ou

    Étapes à suivre
    1-Aller sur http://www.statcan.gc.ca/fra/debut
    2-Cliquez sur l’onglet « Parcourir par ressources clé »
    3-Allez dans le sujet « Tableaux de données » et cliques sur « CANSIM »
    4-Écrire dans « Recherche dans CANSIM » le numéro de Tableau « 282-0224 »
    5-Cliquez sur le 2e onglet « Ajouter/Enlever des données »
    6-Désélectionnez et sélectionner les cases recherchées

  2. Ok!!! Michel you’re the man! Tout est là pour terminer l’article en beauté! MERCI!!!

    *Chercheurs d’emploi, prenez note, c’est ÇA du réseautage efficace! Même si Michel est Conseiller en emploi et qu’il n’est pas à la recherche d’un boulot, il prêche assurément par l’exemple. Quand il sera (ou « S’il devient ») en recherche d’emploi, notre entreprise, L’Œil du Recruteur, le sélectionnera ou le référera à 1 million de contacts!

    **Chercheurs d’emploi, laissez la lettre de présentation de côté un instant et trouvez des occasions d’aider votre prochain. Faites comme Michel ;)

    Michel je reviens à toi. Pour l’instant, je vais référer les lecteurs à ton commentaire. Je prends des vacances bien méritées et je termine l’analyse au retour avec les graphiques/stats que tu m’as fournis qui sont EXACTEMENT ce que je recherchais.

    Salutations à Estelle Morin pour son apport. Je viens de l’ajouter et de la remercier sur LinkedIn.

    Bonne fin de journée et merci encore, wow!!!

    • Merci beaucoup des commentaires Matthieu; je les garde précieusement dans mon tiroir de bons coups de l’année. Ça m’a vraiment plaisir de vous rendre service à votre établissement de service-conseils ainsi qu’à votre blog personnalisé toujours à la fine pointe de l’employabilité. Aussi, j’ai toujours « trippé » faire de la veille informative ou de la recherche. Je vais très bientôt animer une formation sur les stratégies efficaces en recherche d’emploi où je ferai part de cet article qui redéfinit adéquatement le fameux 80/20 que j’enseignais auparavant tout en démontrant le pouvoir de l’entraide et du réseautage pour des causes qui nous animent. :) Bonnes vacances Matthieu et au plaisir de discuter avec toi.

  3. Bounjour je possède plus de 27 ans d’expériences dans le domaine de l’industrie lourde je me cherche un emploi de jour comme recruteur ou superviseur de jour. Région de la Maurice. Merci.

  4. Rebonjour Matthieu et bon retour de vacances!
    J’ai bien hâte de voir les graphiques qui seront générés par les stats concernant la répartition des emplois en PME :)

    Bonne année à toi et à toute ton équipe!

    Michel Beaulieu
    Conseiller en employabilité

    • Bonjour Michel! Merci!! Bonne année toi aussi!

      Je n’ai pas pu prioriser l’édition de cet article dernièrement et ça va être difficile dans les jours à venir. Néanmoins, je garde ça sur ma liste de tâches et m’y mets dès que possible!

      À bientôt ;)

  5. En effet, c’est toujours plus difficile de joindre les rangs d’une grande entreprise.

    La plupart du temps, les grandes entreprises privilégient les candidats de l’interne, les références et les candidats exercant le même rôle que le poste affiché mais chez un compétiteur. Alors si vous ne répondez pas à aucun de ces critères, bonne chance !

    C’est malheureux mais c’est ainsi.

    • Oui tout à fait! Le premier réflexe des recruteurs sera de recruteur le profil similaire chez la compétition. Très rare qu’une personne sera embauchée pour son potentiel et ses compétences transversales.

      Merci et bonne journée Sabrina! :)

  6. Très bon texte, pertinent et qui couvre plusieurs angles des différences entre les PME et les plus grandes entreprises, incluant leurs modes de recrutement.
    Dans l’autre sens, les PME continuent d’utiliser le site d’Emploi-Québec même s’il est plus « ancien » et moins convivial que d’autres outils parce qu’il est gratuit et surtout parce qu’il fonctionne mieux qu’on pourrait le penser, même pour des postes plus hauts placés. Des PME que je connais y ont trouvé des VP, des directeurs, des spécialistes, etc. C’est encore un des sites les plus utilisés au Québec par les chercheurs et employeurs…

  7. Merci pour cet Article qui remet en lumière ce qu’on ne veut pas admettre et ce qu’on essaye d’oublier… mais surtout le fait que nous sommes plus nombreux ; géographiquement mobile plus que jamais ; Sur-éduqué et sur-qualifié:) tu n’est pas seul , il yen a une tonne de CV qui ressemble au tiens et Guess WHAT au final on n’a tous le même objectif faire atteindre le sommet :)
    Bravo encore pour cette lucidité

    • Merci pour votre commentaire HLALI! J’espère que vous avez aussi pu trouver un peu d’espoir et de réconfort dans l’article ;)

  8. Enfin un article sur les stratégies de recherche d’emploi qui sort des sentiers battus! Ce nouvel incitatif bien documenté sur le fait d’intégrer les PME dans sa démarche de quête d’un emploi m’apparaît des plus évidents et pertinents. Inciter les chercheurs d’emploi à sortir des sentiers battus et à user de créativité peut effectivement être porteur de résultats positifs. J’ajouterais à cet article d’encourager les candidats à participer aux Portes ouvertes organisées par les PME. C’est une occasion de se faire connaitre et surtout, connaitre l’entreprise et ses futurs développements en matière d’emploi. Félicitations pour votre article :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Cet article vous plaît?

Partagez-le!