Collaborez au site Created with Sketch.


Les questions d’entrevue les plus prévisibles!

Article rédigé par : le 10 janvier 2018.

Il y a un type de questions qui reviendra à chaque entretien d’embauche. Vous saurez dès maintenant de quel type il s’agit…

 

Le plus ou le moins

En revenant d’un long voyage, on vous demandera 5 fois sur 10 « C’est quoi l’affaire la plus dégueulasse t’as mangé? ».

9 fois sur 10 « Quel pays as-tu aimé le plus? ».

Je n’ai pas de réponse à ça! Je ne veux pas m’avancer sur un pays en particulier. Les pays les plus corrompus, pollués, dangereux et étranges font les meilleures histoires et de surcroît, les meilleurs voyages! Leur sketchiness fait tout leur charme!!

Les pays avec les beaux paysages, ils sont charmants eux aussi! Difficile à dire!!!

Sauf qu’en entrevue d’embauche, vous devrez avoir une réponse à ces « Le plus/le moins » envoyés en rafale.

Elles n’ont l’air de rien comme ça, mais elles vont vous déstabiliser, ces petites.

On aura le réflexe de vraiment vouloir donner la meilleure des réponses, de l’identifier, de la livrer, tout ça en même temps.

« J’aurais dû y penser dans mon salon! » … C’est peut-être ça que vous vous direz quand vous aurez choisi une réalisation vide de sens. Celle qui n’a pas punché

 

Exemples

Par exemple, « Quel est la réalisation dont tu es le plus fier? ».

Il y a sûrement plein de choses à dire qui vous ont rendu fier. À l’entrevue, vous serez très stressé si vous devez réfléchir à vos 10 dernières années d’expérience pour choisir la bonne réalisation.

Les recruteurs vont peut-être aussi vous demander ce que vous avez aimé le plus dans vos anciens emplois, le moins.

Ils vont vous demander de parler de votre moment le plus enrichissant, de votre moment le moins glorieux, de votre moment le plus créatif de la journée, de votre moment le moins jovial de la journée.

Les valeurs les plus importantes à vos yeux?

La caractéristique que vous appréciez le plus/le moins chez un collègue? Un patron? Un employé?

 

Le meilleur/la meilleure

Les questions du type « Le meilleur/le pire », c’est vraiment la même chose que « Le plus/le moins ». Il faut que vous ne donniez qu’un (1) seul élément de réponse! Ne vous égarez pas!!

  • Pourquoi serais-tu le meilleur candidat pour ce poste?
  • Quel est ta meilleure qualité? Ton pire défaut?
  • Quel est le meilleur livre que tu as lu?
  • Quel est ton meilleur truc pour rester organisé?
  • Parle-nous de ton meilleur ami. Qu’est-il pour toi?
  • Quelle est ta meilleure blague de bébé mort? (non ça ils ne demanderont pas ça…)

 

« Peux-tu nous conter une anecdote drôle! Allez! »

S’il y a une situation dans la vie qui me déstabilise , c’est « Conte-moi une anecdote Matthieu! ». Je ne sais pas laquelle choisir. De ce fait, je n’en choisis aucune. Je fige le plafond à tout coup. C’est garanti.

Je repère 0 référent d’inspiration, malgré 32 ans d’existence et une créativité abondante.

Je reste planté là, devant 8 401 options de réponses.

Ou sinon, j’ai l’impression que ça va être du remâché parce que je l’ai déjà conté plein de fois.

Les recruteurs ne vous demanderont jamais « Conte-nous une anecdote ». Mais vous comprenez le principe? Une entrevue, c’est la livraison d’une série d’anecdotes.

 

Les RH en quête d’originalité

On peut leur donner une chose aux RH, ils sont toujours à la recherche de nouvelles questions, moins classiques, qui rendront l’entrevue intéressante.

Plusieurs RH sont bien formés ou doués dans l’art de l’entretien d’embauche en mode discussion.

C’est humain d’utiliser ce type de question « Le plus/le moins ». On le fait tous, pour alimenter la conversation. Les gestionnaires d’embauche le font autant que les RH.

Ce sont ces exemples qui sont demandés parce que ce sont les plus simples à demander. Faut pas aller chercher trop loin sur le pourquoi du comment!

Une conversation, ça doit avoir un bon flow et nous Québécois, on fait tous de notre mieux pour qu’il n’y ait pas de silences… ;)

 

Une préparation TRÈS simple et efficace

Vous avez raison, on ne connait pas les questions à l’avance. Vraiment pas grave!

L’entrevue se résume généralement à ceci :

  • 3 exemples de bons coups
  • 3 exemples de moins bons coups

 

Notez en quoi ces trois (3) exemples de bons coups/moins bons coups ont contribué à faire de vous la personne que vous êtes aujourd’hui!

Le secteur d’activité n’importe pas. Les exemples n’ont même pas besoin d’être dans un emploi similaire!

Trouvez juste des angles d’attaque un minimum philosophique, touchant ou drôle.

Juste à faire un petit tableau avec vos exemples.

  1. Vous notez les 3-4 compétences les plus importantes du poste (JE NNNNNOTE!!!)
  2. Vous notez 2 exemples par compétence pour un total d’environ 8 exemples

 

Vos exemples sont prêts?! Génial!

Vous êtes maintenant mieux équipé que 96% des autres candidats en entrevue!!

Le fait d’avoir indiqué quelques 3 moins bons coups vous rendra soudainement très flexible dans la conversation. D’après mon expérience, vous pouvez les utiliser pour vous en tirer avec à peu près n’importe quelle question, incluant les questions-piège.

Vous verrez, c’est magique, parce qu’une fois qu’on a les histoires à raconter en poche, on peut leur faire dire ce qu’on veut.

Vous pourrez soudainement faire ressortir votre esprit d’équipe, ou votre leadership, ou votre autonomie, ou votre sens de l’éthique de façon beaucoup plus imagée que sur un CV.

Tout ce qui compte, pour l’instant, c’est de sélectionner vos 8 réalisations/exemples/anecdotes les plus parlants.

Ils sont susceptibles de faire vivre une émotion à votre interlocuteur. N’importe quelle émotion!

Difficulté à trouver??? C’est rarement un problème de manque de réalisations. C’est toujours un problème de manque de mémoire.

Tout le monde a obtenu des bons coups et des moins bons coups, mais c’est simplement qu’on ne les a pas notés au fil du temps. Il faut se replonger dans chaque expérience de travail comme si on y était encore.

Allez y puiser des petits moments de bonheur…et de dèche!

 

Conclusion

Conseil du jour : donnez-leur une histoire digne de ce nom. Préparez-vous en conséquence en vous plaçant en mode anecdotique. Réintégrez ce mode avant l’entrevue.

Une entrevue, c’est 3 bons coups (les plus meilleurs possibles!) et 3 mauvais coups (les plus de pire du monde entier). Quand vous les aurez écrit, vous serez prêt à affronter la majorité des questions d’entrevue, car vos exemple (vos anecdotes) seront structurés et frais en mémoire.

Ça fait le tour du sujet d’aujourd’hui.

Pour la liste complète des questions d’entrevue, j’ai deux (2) articles à vous proposer :

  1. 30 questions pour vous préparer à l’entrevue
  2. 20 questions posées aux gestionnaires en entrevue

 

Bon succès pour votre prochaine entrevue! N’oubliez pas de revenir me dire comment ça s’est passé!!

 

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Cet article vous plaît?

Partagez-le avec la communauté :)