Collaborez au site Created with Sketch.

Qu’est-ce qui empêche le chercheur d’emploi de dormir le soir?

Article rédigé par : le .

 

Une des grandes sources de stress et de préoccupation qui nous accompagne lorsque nous sommes dans un processus de recherche d’emploi est le désir de trouver LE BON JOB.

Et ce qui tourne en boucle dans ta tête souvent c’est :

 

Vais-je être appelé ? Devrais-je dire oui à cette offre ? Vais-je enfin être heureux ?

Le doute et la peur se présentent. Tu veux tellement faire LE BON choix… Parce qu’en bout de ligne tu as vraiment envie de te sentir utile, épanoui, reconnu… Tu veux te sentir à la bonne place. Et ces désirs sont légitimes car un 9 à 5 peut devenir très long si on n’a pas fait le bon choix.

Alors, comment faire en sorte que le recruteur dise : Tu as la job!

Et comment te sentir en paix, plus serein ?

Comment sentir que tu es sur le bon chemin durant cette période plus chaotique et inconfortable ?

Cet article va mettre en lumière un concept qui est à la base de tout succès professionnel…

… Je sais que tu es déjà bombardé de trucs pour mieux maîtriser les stratégies pour enfin avoir un OUI alors, j’ai envie de te parler d’autre chose que de CV, entrevue, réseautage, etc.

Donc, soyons franc. Pour commencer, il est important de comprendre que nous sommes en contexte de pénurie de main-d’œuvre et qu’il peut sembler assez facile de trouver un emploi. Toutefois, cela ne veut pas dire que tu trouveras chaussure à ton pied.

Ce n’est pas parce qu’il y a un rayon de 120 paires de chaussures que tu trouveras celle qui te plaît, qui est confortable et qui est correspond à ton portefeuille.

Je te rappelle donc que le plus grand défi auquel tu fais face n’est donc pas de décrocher un emploi, (parce que demain matin tu pourrais aller travailler dans un emploi alimentaire) mais bien de trouver LE JOB pour toi. Celui qui, bien sûr, te paiera à ta juste valeur et te permettra également de te sentir utile, performant.

L’étape que tu as besoin de vraiment cerner pour arriver à la bonne destination est celle de t’enraciner en misant sur tes points forts. Nul ne sert de courir ! Si tu empruntes le mauvais chemin, tu devras recommencer… Alors, aussi bien ancrer tes racines pour de bon.

 

Et les trois outils qui suivent ont tous un point commun : Miser sur tes points forts.

Parce qu’à la base, si tu arrives à trouver des réponses autour de cette fameuse question, tu es déjà sur le bon chemin!

« De quoi ai-je besoin pour construire ma vie professionnelle autour de mes aptitudes naturelles pour exceller et me sentir à la bonne place ».

 

*****************************************************

 

Avant d’aller plus loin avec les trois outils qui t’aideront à attirer un emploi à ta juste valeur, voici cinq mini concepts de base :

  1. L’excellence professionnelle prend vie lorsque tu mises sur tes points forts et jamais en corrigeant avec acharnement tes points faibles.
  2. N’ignore pas tes points faibles. Prends-en conscience dans le but de trouver des moyens de les gérer en collaborant avec d’autres par exemple ou en acceptant un emploi qui favorise ta zone d’excellence.
  3. Pour réussir dans un emploi, il ne s’agit pas de posséder toutes les forces requises. Il s’agit plutôt de performer en exploitant ses aptitudes naturelles.
  4. Un point fort est réel lorsqu’il est naturellement facile de reproduire le comportement avec répétition et que tu en retires une satisfaction (plaisir et succès).
  5. Qu’est-ce qu’une zone d’excellence ? La combinaison de trois éléments :

• Talent : mode stable et inné de pensée, de sentiment et/ou comportements.
• Savoir : ce que l’on a appris
• Savoir-faire : capacité à effectuer une action décomposable.

Et cette combinaison est la clé de base pour t’aider à trouver un emploi de rêve…

 

Maintenant que tu as compris un peu l’essence de base de ce que peut signifier travailler avec ses points forts, entrons dans le vif du sujet :

Découvrir les 3 outils révolutionnaires dont je t’ai parlé.

 

1ère clé: Savoir distinguer tes aptitudes naturelles de tes savoirs

Comment savoir si c’est inné ou si cela peut être appris ? J’aime bien prendre l’exemple du vendeur. À la base, le vendeur a besoin de conclure une vente, n’est-ce pas ?

Il est naturellement facile pour certains de briser la glace et de s’imposer devant une nouvelle personne pour vendre un article, une idée. Ils le font les doigts dans le nez. Ils ont cette faculté naturelle. Pour exceller, ils ont appris les particularités du domaine (savoir) dans lequel ils travaillent (automobile, environnement, mode…) et ils ont développé des savoir-faire pour arriver à créer un cercle de contacts ou pour poser les bonnes questions au client en vue d’une vente potentiel.

Est-ce que si tu ne possèdes pas ces talents tu ne peux exceller comme vendeur ? Faux.

Tu utiliseras d’autres aptitudes pour réussir, car il est possible d’exceller dans un domaine même si tu n’as pas les points forts attendus d’un vendeur. Sauf que la plus grande erreur serait de tenter de perfectionner l’art de convaincre alors que ta zone d’excellence est ailleurs. Perte d’énergie, perte de talent et perte d’efficacité si on veut atteindre des résultats optimaux.
Donc, le but ultime ici est d’identifier ses talents dominants et de les amplifier.

Alors, est-ce le poste que tu convoites te permet de capitaliser sur tes talents pour les transformer en succès et points forts  et surtout connais-tu tes points forts afin de les utiliser pour réussir…?
Prends le temps de te poser cette question et de comparer le profil du poste à ton identité professionnelle à toi.

 

Piste de réflexion :

Apprendre à bien identifier les responsabilités du poste, l’environnement de travail, les défis afin de voir si tes talents peuvent répondre aux besoins de l’entreprise.

Par exemple, rien ne sert de demander à une personne d’occuper un poste pour lequel on doit créer des contacts ou briser la glace si les forces de cette personne sont plutôt d’entretenir des relations déjà établies avec des gens.

 

2ème clé : T’observer pour découvrir la source de tes talents

Le meilleur moyen d’identifier tes talents pour les transformer en points forts est de prendre du recul, être attentif à tes réactions spontanées et soudaines face à des situations.

 

Évalue comment tu accomplis certaines tâches

Combien de temps cela te prend-il ?
Y prends-tu du plaisir ?
Est-ce que c’est extrêmement difficile avant d’atteindre des résultats ?

 

Remarque tes réactions face à des situations

Comment réagis-tu en situation d’urgence, quand on t’apporte un dossier de dernière minute ?
Comment te sens-tu lorsque tu es en présence d’un groupe, lorsque tu dois parler en réunion ?
Quel est ta réaction première quand tu dois régler un problème sans avoir toutes les données ?

 

Il y a dans tes réponses des éléments surprenants !

Ce n’est pas sans raison qu’en entrevue on pose des questions de cette nature et que l’on demande de répondre à des mises en situation. Le recruteur t’observe, cherche à définir ton schème mental naturel pour voir ton style à toi, tes forces.

 

Prenons un exemple amusant et ludique :

Une équipe de travail dans un avion. Un PDG, une cadre RH, un vendeur charismatique et un ingénieur conceptuel sont dans l’avion lorsqu’une urgence survient. Une alarme se met à sonner. Chacun réagit à sa façon.

Le PGD bondit de sa chaise et va à la source demander au pilote la nature du problème. Il pense en terme stratégique.Il va droit au but poser LA bonne question en vu de voir les angles possibles pour mettre de concevoir différent scénario.

La cadre RH, elle, examine les comportements des autres dans le but de voir si certains ont besoin d’assistance. Elle fait preuve d’un talent d’arrangeuse empathique.

Elle capte les émotions des autres dans le but de pouvoir identifier quelle sera les prochaines actions à prendre.

Le vendeur charismatique lance une blague : Laissez-moi boire une dernière bière avant de mourir. Il utilise son sens de l’humour pour détendre l’atmosphère. C’est son premier réflexe, c’est ce qu’il sait le mieux faire.

L’ingénieur conceptuel pose des questions pour tenter d’établir un diagnostic. Il analyse à partir de données pour trouver une solution. Il reste retiré, distant pour pouvoir prendre en considérant tous les détails possibles.

 

Intéressant non ? Et naturellement, lorsqu’on est dans sa zone d’excellence, on occupe un métier, une profession, un emploi qui nous permet de l’utiliser.

Dans sa vie professionnelle, chacun utilise ses talents comme dans l’avion. Le plus gros challenge cependant est d’en être conscient et c’est par l’observation que tu pourras faire des liens précis.

Il est également possible d’aller chercher, avec des outils psychométriques, ton ADN afin d’identifier tes talents innés. Une voie express pour aller enrichir tes observations et t’assurer que tu identifies avec objectivité et précision ta zone d’excellence.

 

 

3ème clé : Adopte un nouveau langage pour te décrire

Comment un employeur peut faire un choix conscient si à la base, l’interlocuteur, alias toi, n’arrive pas à décrire avec précision les nuances subtiles qui te définissent comme individu unique.

Une erreur fréquente est de te définir en te basant sur tes savoir et savoir-faire… Pourtant, parmi les centaines de diplômés de ton domaine, chacun a des talents innés différents.

Un des diplômés sera un penseur futuristic. Un autre excellera dans l’art de résoudre des problèmes et d’analyser les éléments du passé pour établir un plan de match.

Un troisième sera un influenceur de taille et saura rallier les gens à une cause.

Et un autre sera un coordonnateur hors pair qui saura gérer des projets avec facilité.

Et la grande majorité feront comme toi ! Ils se définiront selon des points de compétences développés à l’école et selon des qualités générales telles que : perfectionniste, organisé, débrouillard…

Apprendre le langage des points forts te permettra de mettre en valeur ta vraie nature. Et cela aura un impact immensément positif, car tu vas arrêter de dire OUI à des emplois qui ne te conviennent pas et tu sauras naturellement capté l’intérêt des bonnes personnes qui voudront faire affaire avec toi et ce même si tu es pas parfait!

 

Une petite anecdote personnelle :

J’ai étudié en RH et je suis fière de mon domaine professionnel. Sauf que j’ai fait une longue et ardue erreur de parcours.

J’ai pendant trop d’années dirigé ma carrière vers un poste de généraliste en RH. Le 3/4 des tâches à accomplir dans mes postes était de l’ordre de résoudre des problèmes (comprendre ce qui ne va pas et y remédier), trouver des consensus (suivre et mettre en place des procédures que tous peuvent suivre)…. Je me suis éteinte… Car ce sont pas du tout des traits de force chez moi.

Un jour, j’ai eu enfin la chance de prendre psychologiquement possession de mes points forts et j’ai décidé de les mettre de l’avant en choisissant des postes adaptés à ma zone d’excellence. J’excelle dans l’art de coordonner des ressources et des personnes dans le but d’un maximum de productivité. Je maximise en fonction du futur et je travaille à rendre les choses plus belles. J’ai donc fais des choix plus cohérent et je suis enfin senti plus utile dans ma profession.

 

Acquérir un nouveau langage est donc très utile pour t’aider à faire le bon choix, mais aussi à mieux te vendre dans ton CV et l’entrevue.

Longtemps, en entrevue, je me disais : Je suis une femme organisée. Au même titre que bien des collègues que j’ai côtoyés.

Toutefois, ce qui me distingue réellement est ma capacité à aligner et réaligner les éléments. Je jongle pour organiser. D’autres personnes le sont par leur capacité à garder le focus et établir des plans précis. L’organisation pour certains se traduira par un talent à bien gérer leur liste de contacts … Ce sont là des GRANDES nuances.

Tu te demandes sûrement comment acquérir ce beau et nouveau vocabulaire ? Une partie de la réponse viendra des expériences que tu vas vivre, de ta capacité à tirer des exemples de ce que tu as expérimenté sur le terrain. Parce qu’au delà des mots, les exemples priment afin de s’assurer que l’autre comprenne la signification que tu donnes aux mots : pensée stratégique, esprit conceptuel, esprit analytique, sens du travail d’équipe.

Quant au vocabulaire spécifique des talents, il existe 34 thèmes évalués par Gallup Canada qui permettent de développer ton langage pour faire un meilleur Cv, te démarquer en entrevue, exceller dans ton nouvel emploi… Tu peux décider d’apprendre ce nouvel alphabet seul ou te tourner vers des experts en la matière et apprendre à parler ton langage personnalisé.

N’oublie pas que ton temps est précieux. Et tes talents aussi. Alors il est temps de ne plus gaspiller ton énergie à limiter les dégâts. Car, la rentabilité de ta carrière passe par le développement de tes atouts.

 

Inspiré de Gallup Canada, strenghfinder.

 

P.S. Nous aidons les chercheurs d’emploi de 45 ans et + avec leur transition de carrière! Cliquez ici pour accéder à la page de service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares
Share This