Collaborez au site Created with Sketch.

Les 7 meilleures questions à poser aux recruteurs

Article rédigé par : le .

Quand ils te demanderont « Avez-vous des questions pour nous ? » en entrevue, tu les impressionneras !

Avez-vous des questions pour nous?

 

 

La réponse que tu recevras à ces questions risque d’être intéressante.

Elle te dévoilera peut-être même des indices sur ce qu’ils recherchent.

Mais l’autre objectif ici, c’est de produire un effet « Wow! »

S’ils te disent, « On ne nous avait jamais posé cette question-là avant! », tu sauras que tu as effectivement produit l’effet « Wow! » désiré, car ta question s’avère plus originale que celles posées par les autres candidats.

Tu accompliras 2 pierres d’un coup:

  1. Tu finiras sur une bonne note.
  2. Tu collecteras de précieuses informations pour la suite du processus.

 

Afin de réaliser cet exploit, je te présenterai mon Top 7 des meilleures questions que j’ai identifiées au fil des ans en tant que coach en emploi.

 

 

« Non, je n’ai pas de questions. »

« Nope, pas de questions... »

« Nope, pas de questions… »

 

Tu te trouves sans doute ici parce que tu as été pris au dépourvu lors de ton dernier entretien et tu ne veux surtout pas que cela se reproduise…

Bon réflexe!

Je n’ai donc pas besoin de te dire que « Non, je n’ai pas de questions. » n’était pas la meilleure réponse qui soit…

Rassure-toi, rien de dramatique.

Cela dit, c’est légèrement décevant pour un recruteur, tel qu’illustré par les propos ci-dessous :

 

Je ne sais pas si c’est vraiment éliminatoire – cela dépend aussi du contenu de l’entretien – mais ce qui est certain c’est que cela provoque dans 100% des cas une déception de la part du recruteur

 

               Gilles Payet, Question posée en entretien n°41 : Avez-vous une question à me poser ?

 

 

Malgré ce faux pas, tu peux tout de même être convoqué à un second entretien.

Ça ne dénote pas nécessairement un manque d’intérêt, contrairement à ce que dit la grande majorité des autres articles sur le sujet.

À mon avis, cela démontre davantage un manque de préparation.

Et surtout, c’est une occasion ratée de te vendre via tes questions.

 

 

Se vendre avec ses questions

Se vendre avec ses questions...c'est possible?

Se vendre avec ses questions…c’est possible?

 

Après 12 ans de recherche et l’analyse de 35 000 appels de vente, l’auteur Neil Rackham en est venu à la conclusion dans son livre SPIN Selling que les meilleurs vendeurs sont ceux qui posent plusieurs bonnes questions lors de l’échange.

Le magazine New York Times avait d’ailleurs classé son ouvrage au #1 de tous les temps (!) sur le vaste sujet de la vente pour sa capacité à présenter cet art sous forme de science.

Voici un extrait quant à l’importance des questions en communication orale dans un contexte de persuasion :

 

« Il n’y a aucun doute, les questions persuadent plus puissamment que toute autre forme de comportement verbal. Et ce n’est pas seulement dans la vente. Les études sur les négociations, les interactions de gestion, les entretiens de performance et les discussions de groupe – pour ne citer que quelques-uns des domaines étudiés par Huthwaite et d’autres équipes de recherche – ont toutes abouti au même fait de base. Il existe une corréalation statistique claire entre l’utilisation des questions et le succès de l’interaction. Plus vous posez de questions, plus l’interaction est susceptible d’être réussie. Et certains types de questions sont plus puissants que d’autres. »

 

               Neil Rackham, traduction libre de SPIN Selling, p.15

 

 

Les questions révèlent tes valeurs

À quoi accordes-tu plus d'importance? Moins d'importance?

À quoi accordes-tu plus d’importance? Moins d’importance?

 

Dans la vie, les gens mettent des masques

Ça, tu le savais déjà! 😉

Difficile de réellement connaître une personne parce qu’elle voudra toujours se présenter sous son meilleur jour en ta présence.

Et en entrevue d’embauche?

Tu comprendras que pour un recruteur, c’est encore plus difficile de connaître la personne en face de lui parce qu’elle mettra inévitablement le masque de bon employé, ainsi que celui de bon candidat (…qui a la réponse correcte à chaque question).

Le premier but de l’évaluation du recruteur consiste à comprendre tes actions passées de manière à prédire tes actions futures.

On a donné le nom d’« entrevue comportementale » à ce type d’évaluation.

Le deuxième but consiste à comprendre ce à quoi tu accordes de l’importance.

En demandant « Pourquoi voulez-vous changer d’emploi? » par exemple, ils s’intéressent à tes motivations de façon directe.

Or, les informations obtenues de façon indirecte sont encore plus révélatrices pour eux…

Incluant les questions que tu leur poseras en entretien.

Elles permettent de saisir tes vraies valeurs.

 

Tes questions révèlent ce qui se cache derrière ta façade

Tes questions révèlent ce qui se cache derrière ta façade

 

 

Supposons que tu leur demandes par curiosité si le poste implique des déplacements fréquents

Ils pourraient penser que le voyage est un problème pour toi, puisque tu as pris la peine de leur demander.

Pourtant, ce ne l’est pas. Tu voulais juste t’informer…

Dans cet exemple, on a donc envoyé un mauvais signal à propos de nos valeurs.

D’où l’importance de bien choisir nos questions!

 

 

La plupart des questions sont HORRIBLES!!!

« Quelle est la suite du processus » est une question horrible!

« Quelle est la suite du processus » est une question horrible!

 

J’ai mené de vastes recherches pour écrire cet article afin de cibler la crème de la crème des questions à poser en entretien aux recruteurs.

Cet exercice m’a fâché.

J’ai découvert que la plupart des questions qu’on te propose sur internet sont…

  1. Superficielles : elles s’informent d’éléments sans réelle importance.
  2. Imprudentes : elles dévoilent des valeurs erronées à ton sujet.
  3. Mal formulées : elles réduisent tes chances de faire bonne impression.

 

Elles pourraient même compromettre la totalité de l’interaction et te faire perdre le poste!

Rappelle-toi que beaucoup de contenus sur le web sont rédigés par des pigistes qui doivent produire une quantité de mots minimale afin d’être rémunérés.

Contrairement à moi, ils n’ont pas ton succès à cœur.

J’étais tellement fâché, que j’ai décidé d’écrire un autre article en parallèle : « 20 questions horribles à éviter lors de ton entrevue ».

Consulte-le pour t’assurer que tes questions ne s’y trouvent pas!

 

 

Choisis 2 questions

2 questions aux recruteurs suffiront à la fin de l'entretien

2 questions aux recruteurs suffiront à la fin de l’entretien

 

Idéalement, on poserait le plus de questions possible…

Sauf que la durée de l’entrevue est relativement courte.

Le temps restant à la toute fin ne permet pas de prolonger l’échange longuement et ce, quand tu entendras « Avez-vous des questions pour nous? ».

Je te conseille donc de choisir les 2 questions qui te mettent à l’aise parmi les 7 questions à poser que j’ai ciblées pour toi.

Sans plus attendre, les voici…

 

 

1. « Qu’avez-vous apprécié le plus de l’employé qui occupait ce poste auparavant et que je pourrais démontrer moi aussi dans de telles fonctions? »

« Que pourrais-je reproduire? »

« Que pourrais-je reproduire? »

 

Je te garantis qu’ils n’auront jamais entendu celle-là!

Formulée telle quelle, tu la poseras donc lorsqu’il s’agit d’un remplacement et que la personne a déjà quitté l’entreprise.

Bien sûr, tu peux l’ajuster à la situation…

Notamment, si la personne s’apprête à quitter ou qu’il s’agit d’une ouverture de poste. Par exemple : « Qu’appréciez-vous le plus de l’autre employé dans l’équipe qui occupe ce poste actuellement et que je pourrais démontrer moi aussi dans de telles fonctions? »

Comme réponse, on cherche à obtenir un comportement, une compétence, un trait de personnalité…

Ainsi qu’un « Wow! » 🤩

 

 

2. « Qu’aimez-vous le plus dans votre travail? »

« Qu’aimez-vous le plus dans votre travail? »

« Qu’aimez-vous le plus dans votre travail? »

 

Pour séduire autrui, on doit s’intéresser à lui de façon authentique.

Et quelle meilleure façon que de l’interroger sur ses goûts?

Cette question te propulsera automatiquement dans la catégorie des « On ne me l’avait jamais posée avant! »

Puis, tu cours la chance de quitter les bureaux en ayant fait ce que les autres candidats n’auront su faire avant toi : bâtir une relation interpersonnelle avec l’intervieweur.

Tu pourrais aussi lui demander « Pourquoi avez-vous décidé de venir travailler ici? » par exemple afin de renforcer ton lien avec lui.

 

 

3. « Que diraient les employés au sujet de l’entreprise si je leur demandais? »

« Que diraient les employés au sujet de l'entreprise si je leur demandais? »

« Que diraient les employés au sujet de l’entreprise si je leur demandais? »

 

En entrevue, on t’a peut-être demandé ce que diraient ton ami, ta famille, tes collègues ou tes anciens superviseurs à propos de toi.

C’est le temps de leur rendre la pareille, héhé! 😅

Cette question permettra d’obtenir une auto-évaluation honnête de la part de la personne en face de toi.

Tu la connais désormais et son opinion compte à tes yeux.

Certes, tu aurais pu l’interroger sur les valeurs prédominantes dans l’entreprise, ou à propos de la culture.

Toutefois, ce sont des formulations plutôt vagues…

En lui posant la question telle que proposée, tu démontreras plus de concision et elle te livrera une réponse plus inspirée.

 

 

4. « Qu’est-ce qui incite les employés à rester dans l’entreprise? »

« Qu'est-ce qui incite les employés à rester dans l'entreprise? »

« Qu’est-ce qui incite les employés à rester dans l’entreprise? »

 

Voici une question avec une tangente similaire à la précédente, mais avec une formulation bien différente.

En passant, ça te brûle peut-être les lèvres de demander pourquoi la personne qui occupait le poste a quitté

Mais pour tout de suite, retiens-toi. Tu voudras éviter de mettre tes interlocuteurs mal à l’aise à ce stade-ci.

S’ils initient le sujet par eux-mêmes, tant mieux (en fait, ils risquent effectivement d’aborder le sujet).

Sinon, attends la deuxième ou la troisième entrevue pour aborder le sujet.

En attendant, contente-toi de questions 100% positives comme celle que je te suggère ici. Ainsi, plutôt que de demander pourquoi les gens s’en vont, demande-leur pourquoi ils restent.

Tu pourras évaluer si l’employeur déploie des stratégies pour retenir son personnel et si ces efforts prouve son souci du bonheur des troupes.

 

Source : cette question a été inspirée d’un article de Business Insider France.

 

 

5. « Qu’est-ce qui différencie les gens qui sont bons dans ce rôle de ceux qui y excellent? »

« Je veux être le meilleur, comment faire? »

« Je veux être le meilleur, comment faire? »

 

Tu aurais pu simplement demander les qualités qui sont nécessaires à un employé pour performer dans ce rôle.

Mais on peut faire mieux, n’est-ce pas?

Je te propose donc, encore ici, d’user d’originalité afin de les épater.

Cette formulation est unique en soi. Non seulement tu obtiendras des indices de ce que tu dois mettre de l’avant pour la suite du processus d’embauche, mais tu les persuaderas que tu es le meilleur candidat.

Pourquoi?

Parce que tu enverras un signal clair que tu es de ceux qui ne se contentent pas de faire ce pour quoi on les a engagés.

Toi, tu vises à être le meilleur. Rien de moins!

Bien entendu, cette question ne s’applique pas lorsqu’il s’agit d’un nouveau poste dans l’entreprise.

 

Source : cette question a été inspirée d’un article de Business Insider France.

 

 

6. « Quelles nouveautés aimeriez-vous que votre nouvel employé apporte au rôle? »

« Comment innover? »

« Comment innover? »

 

L’avantage de cette question, c’est qu’elle va plus loin que le descriptif de tâches et ouvre la discussion sur les innovations futures.

Ces innovations, je te jure qu’elles tiennent le gestionnaire éveillé le soir!

Il s’imagine un monde meilleur pour son service et sera très excité de t’en parler.

Il s’imagine aussi son candidat idéal et tous les petits plus qu’il pourra contribuer.

Tu sais, ceux que le prédécesseur n’a pas été en mesure de mettre en place?

Bref, le gestionnaire d’embauche sera très interpelé par ta volonté de connaître l’évolution possible du rôle et inspiré de te partager sa vision. Tu auras donc accès à des informations exclusives desquelles les autres candidats n’ont pas pensé s’enquérir parce qu’ils ne figurent pas sur l’affichage.

 

 

7. « Quelles sont les opportunités de développement les plus alléchantes pour votre service/compagnie? »

« Quelles opportunités s'offrent à vous? »

« Quelles opportunités s’offrent à vous? »

 

Tout comme la question précédente, celle-ci vise à s’intéresser à l’imaginaire du responsable du poste sur lequel tu auditionnes.

Cette question ouverte stimulera la conversation quant au développement de l’industrie, aux compétiteurs, aux nouvelles technologies, aux tendances de l’heure et au lancement de produits et services novateurs.

On aurait aussi pu lui demander où il voit son service ou son entreprise dans quelques années d’ici (ex. « Où voyez-vous votre département dans 5 ans? »)

Oui, c’est aussi une bonne question à mon avis.

Toutefois, cela peut être difficile à figurer pour eux, car 5 ans, c’est loin!

Comme quand on te demande la même question en entrevue, à savoir « Où te vois-tu dans 5 ans? »  Ça te donne des sueurs froides à l’idée d’y répondre, n’est-ce pas?

Même chose pour le gestionnaire!

On est donc gentil avec lui…

On raccourcit l’espace temporel et on s’intéresse au présent ainsi qu’au futur rapproché.

 

Source : cette question a été inspirée d’un article de Big Interview.

 

 

Conclusion : les meilleures questions NE SONT PAS dans cet article!

L’objectif d’une entrevue d’embauche, tant pour le recruteur que pour toi, devrait être de passer rapidement en mode « discussion ».

Pourquoi?

Le fait de demeurer en mode « question-réponse » nuira à la qualité de l’interaction et s’apparentera à un interrogatoire.

Tout comme toi, les recruteurs redoutent cette dynamique peu naturelle.

Commence à rebondir sur les propos des recruteurs après une quinzaine de minutes d’échange afin de passer en mode « discussion ».

 

Prête une oreille attentive aux recruteurs!

Prête une oreille attentive aux recruteurs!

 

 

L’écoute sera ta meilleure alliée pour générer des questions pertinentes tout au long des 60 à 90 d’entretien et ainsi, pour rendre l’échange plus convivial.

Alors, n’attends pas « Avez-vous des questions pour nous? » pour ce faire.

Quand cette question surgira à la toute fin, prête à nouveau une oreille attentive et enchaîne avec 1 ou 2 questions additionnelles qui émanent de la réponse obtenue.

Ensuite, indique que tu n’as plus de questions pour l’instant et remercie-les du temps accordé.

Ce niveau d’écoute te servira à construire un lien plus solide, à utiliser un peu d’humour, à raconter des histoires, à passer à un ton naturel, à profiter pleinement de l’interaction et peut-être même à oublier, l’espace d’un moment, qu’il s’agit d’un entretien d’embauche!

En terminant, quelle est ta question préférée parmi celles que je t’ai présentées aujourd’hui?

Mentionne-le en commentaire.

 

 

Récapitulatif : les 7 meilleures questions à poser aux recruteurs

  1. Qu’avez-vous apprécié le plus de l’employé qui occupait ce poste auparavant et que je pourrais démontrer moi aussi dans de telles fonctions?
  2. Qu’aimez-vous le plus dans votre travail?
  3. Que diraient les employés au sujet de l’entreprise si je leur demandais?
  4. Qu’est-ce qui incite les employés à rester dans l’entreprise?
  5. Qu’est-ce qui différencie les gens qui sont bons dans ce rôle de ceux qui y excellent?
  6. Quelles nouveautés aimeriez-vous que votre nouvel employé apporte au rôle? »
  7. Quelles sont les opportunités de développement les plus alléchantes pour votre service/compagnie?

 

 

Lis la suite! Les PIRES questions…

Poursuis ta lecture en découvrant les pires questions à poser aux recruteurs en entrevue d’embauche.

 

P.S. Nous aidons les chercheurs d’emploi de 45 ans et + avec leur transition de carrière! Cliquez ici pour accéder à la page de service.

4 Commentaires

  1. Merci pour cette lecture des meilleures et pires questions à poser au recruteur en entrevue d’embauche. Il est clair qu’il faut ajuster selon le niveau visé dans l’organisation et j’ai bien apprécié certaines de vos suggestions, entre autre celle de « proposer des solutions » par rapport à des problématiques discutées lors de l’entrevue. J’aime bien aussi faire un lien avec des éléments que j’ai vus en faisant mes recherches sur l’entreprise, ça démontre un intérêt réel pour le poste.

    Bonne continuation!

    • Ce type de commentaire détaillé est génial! C’est gentil d’avoir pris le temps de préciser ce qui a été apprécié plus spécifiquement. Merci Vincent!!

  2. Bravo, Matthieu pour ces questions intelligentes et constructives. J’avoue que j’ai un gros faible pour la séquence 5-6-7, qui ouvrent la discussion sur l’avenir et la stratégie. Question : ne peut-on pas répondre de cette façon-là tout le long de l’entrevue plutôt que d’attendre le «Avez-vous d’autres questions?, surtout si le supérieur immédiat est présent?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares
Share This