Collaborez au site Created with Sketch.

Comment mieux se vendre en entrevue

Article rédigé par : le .

 

 

Trop de gens ont un discours qui ne les distingue pas des autres lorsque vient le temps de se démarquer en entrevue.

Tu ressembles à beaucoup d’autres sans le savoir.

Et pourtant tu sais que tu es compétent, tu sais que tu as du talent, tu sais que tu as accumulé des années d’expérience et développé une solide expertise dans ton domaine.

Mais tu ne sais pas comment faire pour que les autres le sachent, le comprennent et te considèrent à ta juste valeur.

Et quand tu ne sais pas comment le traduire pour avoir cet emploi que tu sais que tu mérites et dans lequel tu serais vraiment bon, alors tu te sens stressé, impuissant et frustré!

Tu connais ça?

Comment faire alors pour aller au-delà de ce nœud et se faire entendre?

On apprend à parler! Un langage qui peut vraiment traduire tout ce bagage que l’autre veut entendre en réalité.

Parce que l’autre : le recruteur, l’employeur, l’expert en ressources humaines qui détient le pouvoir de te dire “oui tu as ce job”, il stresse lui aussi.

Il veut choisir LA bonne personne pour cet emploi. Il veut choisir une personne qui sera compétente et qui ne démissionnera pas 3 mois plus tard. Ça lui coûte cher de faire du recrutement, alors il n’a pas très envie de faire des erreurs d’embauche.

Donc, oui, il veut que tu te vendes! Il veut que tu lui prouves qu’il a des raisons de te choisir toi parmi d’autres.

 

 

 

La première étape pour dénouer la frustration “je ne sais pas me vendre”  est de se réconcilier avec l’action de se vendre.

“Se vendre” a bien mauvaise presse! Beaucoup de personnes entretiennent une image péjorative de cette expression. L’image du vendeur qui nous téléphone ou qui frappe à notre porte durant le souper pour essayer de nous vendre un objet dont nous n’avons pas besoin.

Ou encore l’idée que SE vendre est preuve de manque de modestie ou de manque d’humilité.

Il y a aussi le fait que la société et l’éducation nous ont ancré dans la tête l’idée qu’il faut à tout prix “améliorer nos faiblesses, ne pas parler de nos forces et ne surtout pas se vanter”.

 

 

En fait, si tu veux te démarquer de cette pile de cv et des 5 dernières personnes passées en entrevue, un changement de perspective est un incontournable.

Être capable de parler de soi, de ses forces, de ses angles morts, de son unicité est davantage une preuve de confiance en soi qu’un acte de manque d’humilité.

L’humilité est une composante de la confiance en soi. Parce qu’elle inclut la capacité à voir la réalité en face, c’est à dire, à voir à la fois ses forces et ses zones d’ombre. La capacité à les accepter comme telles sans que forces ou faiblesses aient une incidence sur notre estime de nous-mêmes.

 

 

La deuxième étape pour se démarquer en entrevue se situe au niveau de la préparation du script de l’entrevue.

Généralement ceci veut dire “je parle de quoi, je dis quoi”.

Et déjà là, l’employeur se retrouve face à une telle uniformité du script des candidats. Ils parlent tous de leurs diplômes, de leurs expériences de travail et répondent même très souvent avec des réponses-type. L’entrevue se retrouve souvent à n’être qu’un exposé oral du cv écrit.

Oui, l’employeur a besoin de savoir ton parcours professionnel afin de mesurer le match entre le poste et le candidat. Et il va opter pour celui qui ira au-delà de cela.

On s’entend que la plupart des gens qui se présentent pour un certain poste auront des diplômes et des expériences semblables?

Un analyste en informatique aura une formation semblable à un autre analyste informatique.

Une comptable aura les attestations semblables à une autre comptable.

Le savoir et le savoir-faire auront beaucoup de points en commun d’un candidat à l’autre.

Alors, une des choses qui fera la démarcation est définitivement le savoir-être!

Au-delà du diplôme et des 10 années d’expérience, le recruteur a envie de savoir à quel type de personne il fait affaire.

 

Astuce : Un vocabulaire pour parler de son savoir-être est un ensemble de mots précis, concrets et qui collent à la peau pour exprimer à l’autre tes talents naturels, tes valeurs primaires et les motivations en arrière de tes décisions. Acquérir ce vocabulaire implique de comprendre que pour avoir réellement de l’impact en recherche d’emploi, on a besoin d’inclure dans cette démarche un certain travail de connaissance de soi.

 

 

L’entrevue est d’abord et avant tout un entretien pour parler de soi. Comment parler de soi si on ne se connait pas?

Se connaître implique surtout de savoir clairement à quoi on est naturellement bon, à quoi on est moins bon, pourquoi on fait les choses et comment on les fait. Il existe plusieurs outils de connaissance de soi pour t’aider à mettre des mots sur qui tu es afin de pouvoir en parler avec clarté. Tu peux aussi choisir un coach qui t’aidera à synthétiser les résultats de ces tests afin de pouvoir identifier avec clarté tes super pouvoirs et les exprimer avec assurance.

 

 

L’autre question (inusitée) à se poser lors de la préparation à l’entrevue estComment parler de soi”.

On se penche généralement sur le contenu et pas vraiment sur ce qui entoure le contenu. Or, comme le dit le proverbe, “c’est le ton qui fait la chanson”.

Vas-tu faire une entrevue qui ressemble à un film durant lequel on a envie de s’endormir ? Ou une entrevue de laquelle le recruteur se souviendra parce qu’il aura été touché par ta façon de présenter votre contenu.

 

Astuce: Une des techniques les plus efficaces pour faire une entrevue qui se démarque est le storytellingC’est une technique consistant à “se raconter” au lieu de seulement “énumérer” une suite d’acquis et de compétences.

 

Se raconter en entrevue veut dire parler de son parcours professionnel en y ajoutant des histoires et des émotions en lien avec notre vécu, nos valeurs, nos motivations, notre savoir-être.

 

 

Un autre aspect qui fait une différence dans le “comment” de notre entrevue est l’assurance qu’on dégage. Notre langage non verbal communique énormément durant un entretien. Et dégager de l’assurance est définitivement une composante importante lorsqu’on veut se vendre.

Essaie juste de te rappeler ce que dégagent les grands orateurs qui changent le monde avec leur façon de dire les mots à leur public.

L’assurance prend son ancrage dans la confiance en ce qu’on dit. Et on a confiance en ce qu’on dit lorsqu’on sait d’où proviennent nos mots.

Avoir des preuves et parler de ces preuves avec naturel, authenticité et conviction. Si je suis convaincue que je suis une personne excellente pour ce poste, que je sais pourquoi, que j’ai des mots précis pour le dire, alors je pourrai transmettre cette conviction à mon interlocuteur, et ce, même si je ne réponds pas à toutes les exigences mentionnées dans l’offre d’emploi.

Les preuves :

  • Des exemples de réalisation qui démontrent mon savoir, mon savoir-faire et mon savoir-être
  • Des réalisations que je saurai mettre en lien avec mes talents naturels
  • Du vécu raconté (avec les effets spéciaux qui rendront le film intéressant!) en l’associant à mes valeurs et motivations personnelles

 

Et tu sais quoi?

Plusieurs personnes peuvent faire ce que tu fais! C’est une réalité.

L’autre facette de cette réalité est que personne ne le fera de la même façon que tu le fais, toi.

L’employeur est un être humain. Il embauche également en fonction des affinités. Il ne te choisira pas uniquement parce que tu es le plus compétent! Il te choisira aussi et beaucoup parce que tu as des affinités avec son entreprise, avec l’équipe existante et avec ses valeurs à lui.

Donc, lorsque tu te vends en entrevue, tu te rends un grand service à toi aussi!

Toi aussi tu veux savoir si les valeurs de l’entreprise te conviennent.

L’entrevue est aussi ce qui te permet à toi de te retrouver dans une entreprise et une équipe qui aura des affinités avec ta personne.

Imagine ce qui arriverait si tu acceptais un emploi dans une entreprise avec des valeurs utilitaires alors que tu es plutôt un altruiste. Ou accepter un poste dans une entreprise qui ne favorise pas l’évolution alors que tu désires ardemment gravir les échelons.

 

 

Dire la vérité sur toi avec habileté est bénéfique autant pour toi que pour l’employeur. Bonne entrevue!

 

P.S. Nous aidons les chercheurs d’emploi de 45 ans et + avec leur transition de carrière! Cliquez ici pour accéder à la page de service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares
Share This