Collaborez au site Created with Sketch.


Le réflexe à prendre avant une entrevue téléphonique

Article rédigé par : le 9 septembre 2014.

Quelqu’un vous appelle soudainement pour discuter de votre carrière? Adoptez ce réflexe bien simple avant une entrevue téléphonique…

Refuser l'appel

 

Planifiez un autre rendez-vous et raccrochez au plus vite!!!

Dans la grande majorité des entrevues téléphoniques (vous savez, celles qui surviennent sans prévenir et qui commencent par « auriez-vous quelques minutes à nous accorder? »), c’est un véritable suicide de se lancer sur-le-champ : vous devez déplacer l’entretien un peu plus tard dans la journée!

 

Principe sous-jacent

Vous ne connaissez pas assez ou pas du tout l’entreprise à ce stade.

Par exemple, la SAQ vous appelle… « La SAQ??? Pfff! La connais leur brand! » .

Pourtant non, vous n’en savez pas assez long sur eux, croyez moi. Votre parfaite maîtrise des pastilles de goût ne vous sauvera pas.

Pour toute entreprise, il faut nécessairement se replonger dans leur site Web une bonne heure ou deux pour s’imprégner de la vision, des valeurs et du tralala habituel.

Parce que faire une vente, c’est se soucier de son client.

 

Client anonyme?

Peut-être qu’une agence de placement vous appellera…

Elle ne veut pas vous dévoiler l’entreprise? Pas grave! Il y a un truc : vous n’allez pas plus loin dans les discussions si vous n’obtenez pas le nom du client. Ne perdez pas votre temps, ne vous laissez pas impressionner par quiconque : NE POURSUIVEZ PAS CET APPEL!

Ils devraient plier.

Ensuite, allez retrouver l’offre d’emploi et visualisez (ou « écoutisez ») votre appel téléphonique.

 

« Qu’est-ce qui vous a plu dans notre offre d’emploi? »

Au téléphone, ils vous demanderont souvent : « Qu’est-ce qui vous a plu dans notre offre d’emploi? » . Question un peu louche quand on sait que la plupart des chercheurs d’emploi postulent sur plusieurs emplois à la fois. Anyway

À moins d’avoir une mémoire d’éléphant, raccrochez avant d’en arriver à cette vilaine question-piège et retournez à la source (l’offre d’emploi ou le site Web de l’entreprise)!

 

La façon dont on traite de ce sujet habituellement

Les conseils en emploi que vous lirez sur le sujet diront, en gros,  que vous devez toujours être prêt pour l’appel d’un recruteur. C’est beaucoup demander je trouve…

Ce moment est susceptible de changer votre destin à jamais. Ne vous laissez pas tenter par votre surdose de confiance : c’est un leurre. Vous n’êtes pas prêt, pas encore.

Phone

Obtenez notre aide pour trouver un emploi

8 Commentaires

  1. Très bon rappel, et c’est bon pour toutes sortes de situations :)

  2. Salut!
    Je suis venue voir ton blogue car je me doutais bien que tu aurais écrit sur le sujet des entrevues téléphoniques… je désirais avoir quelques trucs car je vais (probablement) être appelée sous peu.

    Je dois avouer ne pas trop apprécier ce type de ‘pré-entrevue’. Je préfère de loin un contact visuel et avoir la possibilité de voir la langage corporel de mes interlocuteurs…

    Merci des conseils!

  3. Je dois avouer que je ne comprends pas comment on peut évaluer une personne en pré-entrevue téléphonique. J’ai besoin de trucs moi aussi, car il semble que je ne passe pas au téléphone. Encore hier, j’ai été soumise à un tel entretien. J’ai pédalé comme on dit. «Quelles sont vos forces?», «pourquoi avez-vous choisi notre entreprise?», «comment est votre anglais ?»On m’a même demander le salaire que je désirais. Ce sont les pires 10 minutes…pourtant je me débrouille assez bien en personne. Je comprends que nous pouvons reporter l’entretien pour être mieux préparé, mais souvent on est tellement contents que notre candidature soit considérée que l’on ne veut pas perdre une occasion. Puisqu’il s’agit d’une deuxième carrière pour moi et que j’ai plus de 50 ans, je suis dépassée par le coté impersonnel du recrutement.

  4. Dans ma recherche d’emploi, quelqu’un m’avait suggéré de ne pas répondre aux appels d’un numéro inconnu. Mieux vaut que le recruteur laisse un message, reprendre connaissance de l’offre d’emploi et retourner l’appel par la suite alors que l’info est fraîche dans notre mémoire.

    Quel judicieux conseil! Les fois où je n’ai pas utilisé cette tactique, je me suis effectivement fait ramassé avec la fameuse question «Qu’est-ce qui vous a le plus accroché dans l’offre? Pourquoi vouloir travailler chez nous?». Si je suis recruteur un jour, j’attendrai l’entrevue en personne pour aborder cette question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Cet article vous plaît?

Partagez-le!