Collaborez au site Created with Sketch.

Les trous dans le CV doivent-ils être remplis?

Article rédigé par : le .

Ils sont vilains, descendus droit de l’enfer! Parlons des trous dans le CV.

Les trous dans le CV

 

Les recruteurs les mépriseraient.

Les trous dans le CV mèneraient à ton élimination du processus d’embauche.

Est-ce vrai?

Téléchargez un modèle de CV!

Devrions-nous les éviter comme la peste?

Chercher à les combler à tout prix?

 

 

La réputation

La connotation négative vivement entretenue quant aux trous dans le CV est assez intense.

Doublez le nombre d'appels!

Merci à Hollywood, les recruteurs dans les films les utilisent pour flairer le danger.

 

 

On y voit du danger

Les employeurs pourraient assumer que tu es un criminel, un alcoolique, ou pire.

 

Tom Gerencer, traduction libre de « How to Explain Gaps in Employment in a Resume/Cover Letter/Interview »

 

On pense que les recruteurs concluront à un congédiement, à une fin d’emploi hasardeuse, à de la paresse, à de l’alcoolisme, à de mauvaises références, à une démission qui relève de l’insubordination, à un manque de loyauté.

Ou à ce qui se passe dans leur imaginaire.

Qu'est-ce que le recruteur va s'imaginer?

Qu’est-ce que le recruteur va s’imaginer?

 

 

D’où la justification

Pour éviter que l’on perçoive ta période d’inactivité comme vilaine aux yeux de la société, tu développes la volonté de la justifier le plus tôt possible dans le processus de sélection.

En réfléchissant quelques secondes, ainsi qu’à la lecture de ce texte, tu te souviendras.

Hey, attends un peu…

 

Moi non plus, j’aime pas ça quand les gens se justifient!

 

 

« Faut-il remplir des trous de moins de 36 mois? »

Non.

En tant que rédacteur de CV professionnel, c’est à mon avis une distraction dans ta ligne éditoriale.

Pour tout de suite, on n’a pas à s’en préoccuper.

Par exemple, étais-tu en année sabbatique?

Faut-il mettre une année sabbatique et de voyage dans les expériences de travail de ton CV?

Faut-il mettre une année sabbatique et de voyage dans les expériences de travail de ton CV?

 

Devrais-tu vraiment y consacrer une expérience de travail dans ton CV?

Même si c’est plutôt bien présenté, la mention est susceptible de faire dévier la lecture sur ce qu’on a tous…

Des passages personnels. Des aléas de la vie.

 

Il y a cette chose qui s’appelle la « vie » qui a une drôle de façon d’envoyer des surprises à tes plans les mieux bâtis.

 

Mark Dempsey, traduction libre de « How to fill employment holes in your CV », citation inspirée de « La vie, c’est ce qui t’arrive alors que tu es occupé à faire d’autres plans. » écrit par John Lennon.

 

 

Les aléas de la vie

Étant donné qu’on a tous une vie, les trous dans le CV peuvent habituellement s’expliquer facilement :

  • Grossesses
  • Congés parentaux
  • Sabbatiques
  • Études
  • Voyages
  • Transitions de carrière
  • Moments au foyer
  • Périodes d’écriture ou de recueil
  • Maladies
  • Blessures

 

 

Ce sera discuté

Un bon recruteur ne freinera pas son élan à cause d’un trou s’il trouve ton CV intéressant .

Il te questionnera.

 

Si tu as un trou dans ton CV, ce sera discuté.

 

Tom Gerencer, traduction libre de « How to Explain Gaps in Employment in a Resume/Cover Letter/Interview »

 

 

Un moment pour s’expliquer

Tu seras donc questionné de vive voix.

Ça se passera plus tard dans le processus, souvent en entrevue téléphonique.

Tu pourras expliquer tes trous lors de ton entrevue téléphonique

Tu pourras expliquer tes trous lors de ton entrevue téléphonique

 

 

Pense à ton futur rendement en emploi

Les justifications dans ton CV sont peu révélatrices de ton futur rendement en emploi.

Elles ne font pas prendre de la valeur à ton CV.

Elles ne reflètent pas d’avantages potentiels pour l’employeur.

Ainsi, pourquoi surchargerait-on le document avec des mots de plus?

 

 

À l’entrevue

Dans une entrevue d’embauche, c’est beaucoup plus facile de faire passer la pilule.

Attends à l'entrevue pour expliquer tes périodes d'inactivité professionnelle

Attends à l’entrevue pour expliquer tes périodes d’inactivité professionnelle

 

 

« Et si j’ai pris du temps pour la naissance de mes jumelles et du petit troisième? »

Congé parental pour naissance de jumelles dans l'expérience de travail du CV

Congé parental pour naissance de jumelles dans l’expérience de travail du CV

 

Le candidat Maxime ci-dessus nous a donné l’autorisation de te montrer la refonte de son CV.

Il cherchait à créer une émotion, c’est bien pensé.

J’hésite, est-ce que tu le laisserais toi?

Revenons-en au but du CV, à sa raison d’existence.

Sert-il à donner des pistes de sujets à l’entrevue, ou à décrocher ladite entrevue?

 

 

« Et si j’ai pris du temps pour construire ma propre maison? »

La construction de sa maison au lieu d'un trou dans le CV

La construction de sa maison au lieu d’un trou dans le CV

 

Le travail de Maxime est respectable. Il a voulu faire ce qu’il lui semblait logique de faire, considérant tout ce que l’on entend quant aux trous dans le CV.

Pour éviter que son expérience passe de 2013 à 2015, il a placé la construction de sa maison en plus de la naissance des jumelles, pour ainsi remplir son trou.

Ce que l’histoire ne nous dit pas, c’est que Maxime est un ingénieur de 15 ans d’expérience.

Dans son nouveau CV, il m’a donc fallu couper dans le gras pour faire de la place au reste, créant un saut de 2013 à 2015 :

Créer volontairement un trou dans le CV pour préserver la ligne éditoriale et sauver de l'espace

Créer volontairement un trou dans le CV pour préserver la ligne éditoriale et sauver de l’espace

 

 

« Et si je n’ai pas travaillé depuis 36 mois? »

C’est la même stratégie, on ne met rien comme justificatif.

Quand les trous deviennent utiles

Quand les trous deviennent utiles

 

Les trous peuvent être utiles.

Une fois qu’on apprend à vivre avec, ils peuvent t’éviter d’avoir à insérer un emploi qui ne te met pas du tout en valeur.

Ils peuvent piquer la curiosité : « Mais qu’a-t-il fait ces deux dernières années? On va l’appeler pour lui demander! »

Et comme ce fut le cas pour nos clients, dont Monique (nom fictif), un trou peut servir à signaler aux recruteurs « Je suis à nouveau sur le marché, profitez-en avant que quelqu’un ne me mette la main dessus! ».

Histoire vraie : Monique n’a eu besoin que de 3 semaines pour se replacer après une période d’inactivité de près de 4 ans suite à plusieurs naissances consécutives.

Dans son cas, on savait que son expérience était assez impressionnante pour susciter une réaction sur le marché.

On n’a pas compliqué les choses.

L’expérience professionnelle se termine à l’année de fin de son dernier emploi :

 

Tu peux susciter l'intérêt même après 4 ans d'arrêt

Tu peux susciter l’intérêt même après 4 ans d’arrêt

 

 

C’est correct de ne pas dévoiler ce que tu as fait depuis.

C’est ta vie.

Deviens plus à l’aise avec le trou.

Tu auras le réflexe de le voir dans les yeux de la société.

Regarde-le avec tes propres yeux.

Il t’a permis de grandir, de t’épanouir, de te mener jusqu’à ce jour.

Ta situation est difficile, je sais.

Mais je veux te dire que tout est faisable, même si tu n’as pas travaillé depuis 36, 48, 60, 72 mois.

Comme Monique, quelqu’un finira par te laisser ta chance.

Pour te rapprocher du succès qu’elle a connu, prends les 5 initiatives suivantes :

  1. Indique des compétences avant l’expérience pour te positionner.
  2. Démontre ta réactualisation avec un design moderne, des liens vers les sites web de tes anciens employeurs, un lien vers ton profil LinkedIn au goût du jour, des logos d’employeurs bien alignés et des témoignages.
  3. Envoie des courriels courts et des messages LinkedIn précis qui font état de ton dynamisme.
  4. Envoie une lettre de motivation punchée.
  5. Sers-toi d’un objectif dans ton CV pour répondre aux offres d’emploi.
Plus tu es précis dans ton CV, plus ta direction sera claire pour les recruteurs

Plus tu es précis dans ton CV, plus ta direction sera claire pour les recruteurs

 

 

« Les recruteurs ont-ils peur des candidats qui n’ont pas travaillé depuis 36 mois? »

Oui.

Même, 6 mois, 1 an…

C’est suffisamment de temps de recherche d’emploi pour qu’ils se demandent pourquoi les autres ne t’ont pas choisi.

Le but de mon texte aujourd’hui, c’est que tu ne t’inquiètes pas avec ça.

Je suis conscient que ta position de recherche d’emploi est plus ardue.

Tu ne recevras peut-être pas autant d’opportunités que les autres.

Mais malgré tout, ta situation n’est pas insurmontable.

D’autres l’ont fait.

Je suis convaincu que tu le feras aussi.

Remonte-toi les manches

Remonte-toi les manches

 

 

« Est-ce que les recruteurs pensent que je suis rouillé? »

Oui.

C’est une de leur considération.

Tu devras vivre avec cette objection potentielle tout au long du processus d’envoi de CV.

Au moins, tu le sais maintenant.

Prouve-leur que tu es à jour.

 

 

« Et si j’ai un trou de 5, 10, 15 ans? »

Je vais te surprendre.

Encore ici, on ne met rien.

Je te mets un exemple de ce qui a fonctionné pour l’un de nos clients. On appellera « Sylvain » pour conserver son anonymat.

Après une dizaine d’années à lutter en cours avec un comptable par lequel il a été floué, Sylvain est découragé.

Il doit reprendre une recherche d’emploi pour regarnir ses coffres.

Comment présenter ça dans son CV?

À défaut de pouvoir mettre autre chose, on débute 10 ans en arrière dans la carrière de Sylvain :

Quand il n'y a rien depuis 10 ans, on remonte dans le temps!

Quand il n’y a rien depuis 10 ans, on remonte dans le temps!

 

 

« On dirait que les recruteurs ont peur que je reparte en (voyage/arrêt/épuisement professionnel/congé de maternité) »

Tu as raison.

Cette questionne bouillonne en-dedans pour eux, ils voudraient tant savoir quels sont tes plans réels.

C’est pour ça que tes motivations les intéresseront beaucoup, davantage que les justifications.

Tu auras l’occasion d’y répondre en temps opportun.

Pour l’instant, transforme ta lettre de présentation en lettre de motivation.

En personne, tu seras en mesure de leur dire que des enfants, tu n’en veux plus.

Que l’entrepreneuriat, c’est terminé.

Que ta recherche d’emploi ne fait que commencer.

Que tu as assez voyagé.

 

L’homme a été en Afrique pendant deux ans et demi. Il a quitté un poste de VP dans l’ouest du côté des TI et il a eu une immense difficulté à se faire réembaucher quand il est revenu. Pas parce qu’il n’avait pas les compétences ou l’expérience, c’était parce qu’une entreprise fait un gros investissement dans ses leaders et a peur que tu veuilles t’en aller à nouveau, les laissant dans l’obligation de te remplacer.

 

Patrick Laforet, traduction libre de « Patch Those Holes In Your Resume With These Easy Tips »

 

 

« Puis-je me servir de la lettre de présentation? »

En théorie, le texte continu te permet d’expliquer un trou plus facilement.

 

Le meilleur moyen de présenter un trou de plus de 4 mois est d’inclure une brève explication dans ta lettre de présentation.

 

Helen Coster, traduction libre de « How To Deal with That Hole in Your Resume »

 

…En pratique, c’est un art d’y parvenir.

J’ai été témoin de nombreux cas où la lettre a été salutaire.

Ma cliente Marie-Josée, experte en communication, avait les compétences pour rédiger une phrase bien amenée qui parle de son âge.

C’est ce qui l’a fait débloquer après des mois de recherches.

Elle dit avoir vu l’occasion de faire différent des autres candidats en communiquant de la fierté à 50 ans plutôt que du dissimulé.

Je n’ai pas encore reçu la phrase par Marie-Josée.

Je n’ai pas insisté.

Elle a pleuré beaucoup quand on s’est parlé l’été dernier.

J’ai longuement cherché dans les CV de L’Œil du Recruteur et je n’y ai trouvé aucune tentative de justification dans des centaines de lettres.

Disons que ce n’est vraiment pas notre style!

On positionne rarement quelqu’un sur une lacune.

On peut faire de grands sauts dans le temps dans une lettre de présentation

« J’ai choisi de retourner à mes anciennes amours en me consacrant de nouveau à la pratique clinique. »

 

 

L’omission demeure ma méthode préférée

Comme tu l’as vu, je choisis souvent d’omettre des détails.

L’exercice de rédaction de CV ne consiste pas à combler des trous.

Ce n’est pas un travail d’ajout d’information.

C’est un travail d’édition.

Donc, de suppression.

 

 

Si possible, te faire référer

Comme tu sais, te faire référer, c’est avoir un passe-droit sur des trous, aussi récents et immenses à tes yeux soient-ils.

« Un bon CV pour toi? »

« Un bon CV pour toi? »

 

 

Je comprends…

Rassure-toi, je te comprends.

Ce n’est pas le trou en tant que tel qui te fait peur.

Ce qui te fait vraiment peur, c’est la question suivante :

 

« Qu’est-ce que le recruteur va en penser si je n’indique rien là-dessus? »

 

 

« Les recruteurs sont-ils inquiets qu’on leur cache de l’information? »

Oui.

Si tu leur demandes, ils te répondront qu’ils préfèrent avoir ces informations que de ne pas les avoir.

 

Ils s’inquiètent davantage de la dissimulation d’informations que de leur exactitude.

 

Traduction maison de « Holes in your Resume? », CV Tips

 

 

« Est-ce que ça va mal passer quand ils se rendront compte que j’ai retiré une information? »

Heureusement, non.

On a la masse de spécialistes de notre côté.

C’est devenu un standard en rédaction professionnelle comme dans ma pratique, ainsi que dans le monde de l’employabilité, que de retirer les éléments non pertinents dans un CV.

Les 2 ou 3 pages de CV disponibles guideront tes choix de rédaction.

Le format restreint du CV nous force à nous en tenir qu’à l’essentiel et nécessairement, des trous se forment.

 

Tu n’as pas besoin d’indiquer toutes les expériences dans ton CV, surtout si tu as été sur le marché du travail depuis des années.

 

Allison Doyle, traduction libre de « How to Explain an Employment Gap on you Resume »

 

 

Cela peut être bien vu

Tourne ça en ton avantage.

Tu pourras dire :

Cette expérience était moins pertinente pour le poste que vous offrez parce que c’est dans le secteur industriel.

 

Considérant vos besoins dans le monde du détail, je l’ai omise de mon CV.

 

Je l’ai indiquée dans mon profil LinkedIn à la place.

 

Les recruteurs devraient apprécier la personnalisation ton message.

C’est ce qu’ils te demandent depuis des lunes!

Oui, peut-être que certains seront vexés que tu aies omis une expérience de travail.

Mais la réaction attendue de notre vrai public cible, c’est qu’il soit impressionné par ton approche raffinée.

 

 

Une approche raffinée, et différente

Tout le monde remplit les trous du CV.

Toi, tu ne l’auras pas fait.

Tu auras peut-être même créé volontairement des trous, bravo!

Contrairement aux autres candidats, ta période d’inactivité ne te fait pas peur.

Tu l’assumes.

Tu es en mesure de l’expliquer en toute simplicité.

Tu te différencies tellement, que c’est apprécié.

Tu dégages tellement de confiance et d’authenticité, qu’elle est bien vite oubliée.

On est sûr à 100% qu’ils verront les trous et on ne cherchera pas à les dissimuler.

 

Une autre perspective très importante à adopter quand tu postules à des postes avec des trous dans ton CV consiste à le reconnaître, à se l’approprier et à ne pas s’en excuser.

 

Mark Dempsey, traduction libre de « How to fill employment holes in your CV »

 

 

« Dans le profil LinkedIn, qu’est-ce qu’on fait? »

LinkedIn s’avèrera un fabuleux complément d’information.

Est-ce qu’il faut pour autant remplir les trous à cet endroit?

C’est du cas par cas.

On s’en remet à la notion de valeur ajoutée pour l’auditoire.

 

 

Exemple de valeur ajoutée pour l’auditoire

  • Est-ce que le contenu est susceptible de l’intéresser?
  • Est-ce que mon année sabbatique autour du monde peut l’inspirer?
  • Comment est-ce que mes congés parentaux font de moi un meilleur professionnel?

Par exemple, notre collaboratrice Marianne Lemay avait publié une vidéo et un article en lien avec son congé parental et les compétences des mamans de retour au travail.

Il est aisé d’entrevoir comment une telle vidéo peut être partagée sur LinkedIn et insérée dans un profil :

 

 

« Est-ce qu’on peut quand même remplir les trous avec du bénévolat? »

Oui.

Le contexte se prête parfois à merveille au remplissage de trou, comme c’est le cas ici.

Prenons un exemple où vous êtes muni d’expériences de bénévolat qui peuvent être insérées dans la section « Expérience » :

Mettre son bénévolat à même son CV pour combler un trou

Mettre son bénévolat à même son CV pour combler un trou

 

 

Ne t’en fais pas!

TOUT LE MONDE a des trous de quelques mois, voire de quelques années.

C’est NORMAL.

Les trous plus longs que la normale sont chose courante.

Ils te handicaperont au début de tes recherches, on est d’accord.

Ce sera ton combat.

Les trous dans ta carrière, ton combat

Les trous dans ta carrière, ton combat

 

 

Réconforté?

J’espère avoir éliminé tes peurs et tes doutes.

Une fois ton nouvel emploi trouvé, tu n’auras pas besoin de rien expliquer.

Ils sauront pourquoi ils t’ont embauché.

Comme tu l’as vu, on a rarement besoin de justifier nos trous sur papier.

Mais si jamais tu vis une situation particulière, écris-moi dans les commentaires.

J’y répondrai!

 

*Article initialement publié en 2014. Passé de 384 à 2 625 mots le 12 novembre 2019.

 

P.S. Nous sommes les #1 au Québec en rédaction de CV! Cliquez ici pour accéder à la page de service.

16 Commentaires

  1. Il arrive effectivement de plus de plus de cas avec des personnes ayant des trous dans son CV, c’est pourquoi il ne faut pas s’inquiéter ! Par contre il faut vraiment éviter de mentir sur les raisons pour laquelle vous avez été en inactivité.
    L’important est de rester positif !

    • En effet, les cas sont très fréquents, c’est pourquoi il faut éviter de s’en faire. Comme vous dites, mentir n’est vraiment pas la solution (…en espérant que ce ne soit pas le message qui se dégage de ce texte!). Bien au contraire, la transparence est requise.

      Bonne fin de journée ;)

  2. Bonjour,

    Je suis en recherche active d emplois depuis mi décembre, or lors d un entretien dans une agence de personnel hier, j’apprend que les employeurs avec qui elle traite, sont réticents a embaucher des candidats avec des trous dans leur CV.
    dans mon cas, j’ai un trous de trois ans suite a un accident pour le quel j ai été en arrêt maladie pour presque ces 3 ans, qui s est suivie par une formation dont j ai été diplômé.
    Ne trouvant pas d emploi en France, Crise économique, la cinquantaine et ce fameux trou, j ai décidé de revenir au Québec. le temps d’installer la famille, il s est passé ‘ mois, et j’ai eus 2 emplois de courtes durées, et un troisième que j ai du abandonner, car il m a provoqué une rechute suite a mon accident d il y a 4 ans avec un arrêt de 2 mois.
    L’argument donné par la recruteuse de l’agence de personnel, les employeurs considère mal les gens qui ont des périodes longues d’inactivités professionnel. A croire qu il nous considère comme inutile a la société… Je souhaite par dessus tout, retrouver du travail et des poste qui ne poseraient pas de problèmes a ma conditions physique, j’en vois et j’applique, sans résultat!!! alors que faire, je me sens perdu devant ce problème et je commence a perdre confiance en moi!!!
    Plus le temps passe, plus je deviens difficilement employable, que faire. Dois je me résigner a cette réalité???
    Si j’ai des limitations physique, j’ai encore toute ma tête, et peu être qu il me faut une période de réadaptation pour me remettre dans le rythme, je suis prêt a redémarrer du bas de l’échèle et pourtant, pas de réponses favorable…
    Aujourd’hui, je me sent désespéré!!!

  3. Bonjour,

    J’ai le même soucis à peu de choses près que Luc. Serait il possible de vous contacter par mail pour avoir un peu d’aide et des conseils pour ma recherche d’emplois?

    Bien à vous

  4. Bonjour,

    Personnellement, J’ADORE votre site. Je lis chaque rubrique depuis 2 jours. J’ai noté qu’il n’y avait pas de capsule/billet pour le c.v des jeunes diplômés. En effet, vous dites que les voyages sont une « distraction » à éviter. Mais pour une jeune diplômé comme moi qui a fait énormément de voyages, je considère que c’est un atout que d’autres étudiants n’ont pas car cela me fait de l’expérience culturelle qui vient compenser mon peu d’expériences professionnelles…J’ai un « trou » à l’automne 2014 dans mes Expériences Professionnelles où je suis parti en Italie, Grèce & Istanbul pour 2 mois et demi. Devrais-je changer mon titre pour Expériences et mettre dans le trou: Voyage culturelle – Italie, Grèce, Istanbul – Automne 2014???

    Merci pour tous, votre site est précis et il m’est extrêmement utile!!

    • Bonjour Sandrine,

      Merci pour votre commentaire ça fait chaud au cœur!

      Il faudrait que je vois l’ensemble de votre expérience pour me prononcer avec exactitude.

      Notons cependant qu’un trou de 2 mois et demi est négligeable et ne vous nuira d’aucune façon, même avec un profil de jeune diplômée.

      C’est bien de parler voyage dans le CV, mais c’est aussi un piège. Trop de voyages peut envoyer le message que vous chercher à financer le prochain, même si ce n’est pas le cas!

      Encore une fois, plusieurs choses sont à prendre en considération.

      Une chose est sûre, c’est que le simple fait de faire mention d’un voyage ne suffit pas. Il faut « traduire » cet enrichissement en compétences, sans quoi on attendra que le recruteur en vienne à conclure en quoi cela a été bénéfique pour vous, ce qui n’arrivera pas. Il faut lui mettre les mots dans la bouche. Par exemple, la capacité à vous organiser, à vous adapter et on pourrait en nommer bien d’autres!

      En espérant que cela réponde à votre question ;)

  5. Bonjour!

    Je tiens à féliciter et à remercier toute l’équipe du blogue que j’ai découvert il à quatre jours maintenant. Ce blogue contient une mine d’informations précieuses pour tous et toutes! Merci!!

    Est-il possible de vous contacter par courriel pour vous demander conseil sur ma situation un peu particulière ?

    Je vous remercie beaucoup et merci à toute l’équipe !

  6. Bonjour,
    Je suis conseillère en main d’œuvre dans un organisme en employabilité et la clientèle avec laquelle je travaille est éloignée du marché du travail. Plusieurs de nos participants ont beaucoup de trous plus ou moins larges dans leurs CV, parfois de plus de 4 ou 5 ans. Comment conseillez-vous de remplir ces trous, doit-on les remplir?

  7. Bonjour et merci à votre équipe.

    Mon dernier emploi dans la fonction publique est terminée en septembre 2017 ( emploi occasionnel de 18 mois).
    Je suis tombée enceinte et avec une grossesse difficile, j’ai été mise en arrêt. Je suis présentement en congé de maternité et je prépare mon CV. Que faudrait-il écrire dans mon CV pour cette période creuse depuis novembre 2017 à ce jour.
    J ai cependant fait du bénévolat (travail administratif) pour la mise sur pied d une entreprise.

    Je vous remercie d’avance.
    Cordialement,
    Wilhie

    • N’écrire rien du tout! ;)

      Ou utilisez votre bénévolat à même l’expérience de travail si vous le jugez pertinent.

  8. Bonjour,

    Comment suggérez vous aux mamans qui sont restées plusieurs années (8-10) à la maison pour s’occuper de leur famille d’adresser ces trous dans leur CV? Et aux aidants naturels qui se sont occupé de leurs vieux parents pendant 3 ans? Merci

    • Bonjour Brigitte,

      On ne met rien pour remplir le trou. On laisse comme ça.

      C’est de loin la meilleure stratégie.

  9. Merci Mathieu, c’est encourageant d’avoir une oreille attentive d’un spécialiste comme vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares
Share This