Collaborez au site Created with Sketch.


Vous ne parlez pas anglais?

Article rédigé par : le 6 décembre 2012.

Chers francophones à l’accent redoutable et au vocabulaire limité, voici de bonnes nouvelles pour vous.

Franglais

Franglais

 

L’actualité

Le nouveau projet de loi 14 du gouvernement Marois propose des descriptions de postes réalistes quant au niveau d’anglais requis à l’embauche.

C’était déjà une considération légale auparavant en ce qui a trait au fardeau de la preuve pour l’employeur en cas de litige (voir art. 46 – Charte de la langue française), mais le problème est toujours présent dans les offres d’emploi.

À votre tour de déstabiliser les recruteurs!

Abonnez-vous au blogue et recevez le e-book gratuitement.

 

Ils demandent le bilinguisme?

J’ai vu plusieurs chercheurs d’emploi s’empêcher de postuler à cause de cela. Dommage!

Les descriptions de postes sont peu explicites sur le sujet et souvent, le terme « bilinguisme » fait partie du template.

Le gestionnaire va réviser la description de poste et il se dira à quel point ce serait merveilleux d’avoir quelqu’un de bilingue. Puis, il va laisser la mention.

D’autres fois, il ne repassera même pas dessus, car il n’a pas le temps.

 

Un atout

Si l’anglais est souvent un critère bien établi pour certains postes, ce ne sera qu’un atout dans d’autres cas et malheureusement, le niveau réel ne sera pas révélé. C’est une pratique répandue et d’un point de vue RH, plutôt douteuse (même considérant  un besoin long terme).

Bref, ne vous découragez pas trop vite devant l’élément « bilinguisme » , sinon la dépression vous guette.

 

Vous appliquez…

Le recruteur vous téléphone. S’il est rigoureux, il vous testera en anglais dès le départ. Difficile de s’en tirer c’est bien vrai.

D’autre fois, il ne le fera pas. Et vous passer à la prochaine étape. GO! GO! GO!

 

Pas perdu

Peu importe ce qui arrivera ensuite, vous êtes gagnant. Je crois fermement que vous devez vous infiltrer dans toutes les entrevues possibles, afin de vous pratiquer et de vous familiariser avec différents processus de recrutement.

À condition, bien sûr, que cela ne vous fasse pas perdre confiance. Voyez-le comme une occasion de raffiner vos techniques en attendant la grosse entrevue importante.

 

Ah! L’amour!

Voilà, c’est le coup de foudre! Ils vous adorent.

   –  « C’est malheureux qu’il ne parle mais anglais, mais en même temps, c’est lui qu’on veut!  » .

Ici, le rôle du recruteur n’est pas de vous aider, bien au contraire! Sa job, dans ce temps-là, est de rappeler au gestionnaire que vous ne parlez pas anglais et que vous ne correspondez pas au profil initial. Bitch

Mais trop tard, l’amour est bien solide, vous passez à la prochaine étape, cher unilingue.

 

Ta yeule :)

Vous aurez compris que de signaler votre handicap dès le début vous aurait probablement coûté cette opportunité! Misez sur vos forces.

 

Apprendre l’anglais

Et pour finir sur encore plus de positif, ça s’apprend l’anglais. C’est à vous de voir…

 

2 Commentaires

  1. D’après votre expérience, quel est le moyen efficace de pratiquer et d’enrichir son vocabulaire en anglais….
    PS : vos articles sont fort intéressants.

    • Bonjour Zineb, l’immersion dans un milieu anglophone si possible.

      Merci de témoigner votre appréciation pour nos articles, c’est apprécié!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match